Lu en 19 min

La cétose : tout ce qu’il faut savoir sur le sujet

cétose : repas keto
Rédactrice & Coach en fitness
Julia est une coach en fitness. Elle rédige nos articles traitant du fitness et de la nutrition, et prépare nos programmes d’entraînement gratuits.

Considérée comme un brûleur de graisses, la cétose est aujourd’hui sur toutes les lèvres. Dans cet article, nous allons te révéler tout ce que tu dois savoir sur le métabolisme lipidique.

Qu’est-ce que la cétose ?

De manière simplifiée, la cétose correspond au métabolisme lipidique. En règle générale, ton organisme obtient son énergie grâce au sucre. Le glucose est transformé en ATP (fournisseur d’énergie) à l’aide d’oxygène. Si ton organisme ne dispose d’aucun glucide à transformer en énergie, et ce, pendant une période prolongée, il devra alors se débrouiller autrement. C’est à ce moment-là que la cétose entre en jeu.

Dès que les réserves d’énergie de ton corps sont épuisées, débute alors dans ton foie ce que l’on appelle la cétogenèse. Cet état métabolique transforme les lipides et les protéines de ton organisme en fournisseurs d’énergie.

La bêta-oxydation, voie métabolique de dégradation des acides gras, permet de produire la coenzyme acétyl-CoA. Cette dernière est alors utilisée pour fabriquer les corps cétoniques qui apportent de l’énergie à ton corps.

Le processus de la cétose commence uniquement lorsque les réserves de glucose sont complètement vides. Ce qui signifie qu’il ne doit rester aucun glucide provenant de ton dernier repas ou stocké dans tes muscles ou ton foie (réserves de glycogène).

Les glucides sont toujours la première source d’énergie de ton organisme. La cétose n’entre en jeu que lorsqu’ils ont tous, sans exception, été consommés. On pourrait donc la considérer comme le « métabolisme de la famine ».

Durant la cétose, tu n’as pas besoin de te faire de soucis pour l’approvisionnement en énergie de ton cerveau. Les corps cétoniques sont hydrosolubles et peuvent être transportés par le sang. Ils traversent ainsi la barrière hémato-encéphalique et servent de fournisseurs d’énergie immédiate au cerveau.

Fait secondaire : une personne ayant un pourcentage de graisse corporelle moyen peut survivre pendant environ 1,5 à 2 mois rien qu’avec ses réserves de graisse.

Que sont les corps cétoniques ?

Les corps cétoniques ne sont pas simplement des graisses. Ils résultent du métabolisme des acides gras. Les corps cétoniques acétoacétate (AcAc) et hydroxybutyrate (3HB) servent de fournisseurs d’énergie. Durant le processus d’oxydation, de l’acétone, un sous-produit de la cétose, est également produite. Cette dernière est tout simplement éliminée lors de l’expiration.

Par conséquent, la cétose s’accompagne bien souvent d’une mauvaise haleine. Lorsque l’on débute un régime cétogène, également appelé « keto diet » ou régime keto, il n’est pas rare de souffrir de mauvaise haleine. Cela est dû à l’acétone présente dans l’air expiré. Cependant, ce phénomène s’atténue après quelques semaines. Plus ta cétogenèse est efficace, moins ton organisme produit d’acétone.

aliments cétogènes
©samael334

Comment entrer dans l’état de cétose ?

Tu peux entrer dans l’état métabolique de cétose de différentes manières. Mais toutes ont un dénominateur commun : tu dois réduire tes apports journaliers en glucides à 30 à 50 g et obtenir le plus gros de ton énergie via les lipides.

Tu entres en cétose en…

  • jeûnant pendant plus de 24 h et en suivant ensuite un régime cétogène.
  •  réduisant ton apport journalier en glucides pour atteindre moins de 50 g sur une période d’au moins 2 semaines et en obtenant ton énergie principalement via les lipides.
  • en combinant le jeûne intermittent et le régime cétogène.

Cependant, tu n’entres pas en cétose après ton premier jeûne. Il est vrai que l’organisme brûle davantage d’énergie issue des graisses après environ 16 heures sans manger et que cela fait travailler le métabolisme lipidique. Si tu pratiques régulièrement le jeûne intermittent 16/8, tu peux facilement le remarquer, car, après une période d’adaptation, tu n’as rapidement plus faim.

Pour que ton corps bascule complètement en cétose, tes réserves de glycogène, c’est-à-dire de glucides, doivent elles aussi être vides. Et c’est le cas après environ 24 heures sans apport énergétique. Le taux de remplissage de tes réserves de glycogène dépend également de ton niveau de forme physique et de ton alimentation.

Conseil : les sports d’endurance te permettent de vider tes réserves de glycogène plus rapidement.

Dès que ton organisme remarque qu’il ne peut plus faire appel aux glucides, il commence alors à entrer en état de cétose. Pour cela, il fabrique des enzymes indispensables à la transformation des acides gras en corps cétoniques.

Combien de temps met-on à entrer en état de cétose ?

Il peut se passer entre 4 et 7 jours avant que ton organisme ne soit enfin en état de cétose. Selon ton métabolisme et tes habitudes alimentaires, ce laps de temps peut varier de 24 heures à 14 jours.

Pour transiter durablement vers un métabolisme cétogène, tu dois suivre un régime keto de façon rigoureuse et ne surtout pas dépasser la limite des 30 à 50 g de glucides par jour.

La grippe low carb : du glucose à la cétose

La grippe cétogène ou « grippe low carb » est un effet secondaire transitoire qui apparaît lorsque l’on passe d’un métabolisme glucidique à la cétose. Le fait que ta glycémie soit inhabituellement basse vient perturber ton organisme.

Et cela peut transparaître de différentes manières. Parmi les symptômes fréquents de la grippe low carb, on retrouve une mauvaise circulation, des maux de tête et des maux d’estomac. Ces troubles disparaissent au bout de quelques jours, le temps que la cétose se mette en place.

Conseil : bois beaucoup d’eau et, durant les deux premières semaines, accorde-toi de façon réfléchie de petites pauses dans ton régime cétogène afin de laisser le temps à ton corps de s’habituer à cette nouvelle situation.

fruits et muesli
©a_namenko-1

Mesurer la cétose : comment remarque-t-on que l’on est en état de cétose ?

Une fois que tu as fait tout ce qu’il fallait pour entrer en cétose, il peut être pertinent de mesurer si cela a vraiment fonctionné. Il existe des méthodes subjectives qui se basent simplement sur les sensations de notre corps ainsi que des méthodes objectives qui peuvent mesurer la cétose.

Les personnes qui ont de l’expérience avec la cétose et la transition entre le métabolisme glucidique et la cétose, et qui connaissent parfaitement leur corps peuvent se fier aux méthodes subjectives et à la perception de leur corps.

Mesurer la cétose : paramètres subjectifs

On te demande ici de te fier à la perception que tu as de ton corps. Les signes suivants peuvent indiquer que tu es en cétose.

  • Sensation de satiété qui dure longtemps après le repas
  • Sensation de faim modérée et régulée
  • Pas de fringales ou d’envie de sucré
  • Un sommeil réparateur la nuit
  • Une haleine légèrement fruitée

Mesurer la cétose : méthodes de mesure objectives

Si tu n’y connais pas encore grand-chose en matière de cétose, il est alors pertinent de la mesurer avec des méthodes empiriques. Les méthodes courantes pour mesurer la cétose sont les suivantes :

  • Bandelettes urinaires.
    Grâce à ces bandelettes, tu mesures le taux de corps cétoniques dans ton urine. Pour parvenir à une conclusion valide, tu dois effectuer le test chaque jour pendant une semaine. Les bandelettes sont disponibles en pharmacie et sont une méthode facile, mais pas sûre à 100 % pour mesurer la cétose.
  • Testeur d’haleine
    Le testeur d’haleine est plus précis que les bandelettes urinaires. L’haleine légèrement fruitée lorsque l’on est en cétose est due à l’augmentation de la concentration d’acétone dans l’air expiré. Tu peux mesurer la concentration de cette acétone à l’aide d’un appareil de mesure spécial appelé testeur d’haleine. Cet investissement en vaut la peine si tu souhaites régulièrement suivre des régimes cétogènes.
  • Test sanguin
    La mesure de la concentration de corps cétoniques dans le sang est la méthode la plus précise pour découvrir si tu es en cétose. Les appareils de mesure des corps cétoniques fonctionnent en s’autopiquant le bout du doigt et permettent d’obtenir un résultat immédiat.

La cétose : 6 avantages

La cétose n’a rien de nouveau. Mais adopter une alimentation cétogène sur le long terme, si. Les adeptes du régime cétogène jurent que la cétose permet de booster leurs performances et d’améliorer leur santé. Voici les 6 principaux avantages de la cétose.

Avantage n° 1 : La cétose rassasie

Si tu ne manges rien pendant un long moment, ton estomac libère alors de la ghréline, appelée également « hormone de la faim ». Elle informe ton cerveau qu’il est temps de manger quelque chose.

Des études ont découvert que, chez certains sujets, le taux de ghréline diminuait durant la cétose. Toutefois, ce résultat ne peut pas être généralisé. D’autres études ont révélé que certains sujets avaient une importante sensation de faim malgré la cétose.

Le métabolisme est une chose complexe qui fonctionne de manière tout à fait différente selon les individus. C’est pourquoi il est difficile de parvenir à des conclusions pouvant être généralisées. Le mieux serait d’essayer par toi-même et de voir comment tu réagis durant des périodes de jeûne plus longues. Le jeûne intermittent est idéal pour avoir un aperçu de l’univers de la cétose.

Conseil : durant ta transition vers la cétose, si jamais l’envie te vient de manger des pancakes, essaie donc nos Pancakes protéinés. 4 pancakes renferment 15 g de glucides et 50 g de protéines. Et notre beurre de cacahuète bio est l’accompagnement cétogène idéal.

pancakes aux myrtilles

Goûter nos Pancakes protéinés

Avantage n° 2 : La cétose favorise la perte de poids

Tout d’abord, cela est dû au fait qu’un régime cétogène n’inclut aucun glucose superflu, donc pas besoin de le stocker sous forme de capiton graisseux. Ensuite, les corps cétoniques formés à partir d’acides gras sont soit utilisés pour servir d’énergie, soit éliminés dans les urines. Durant la cétose, tu brûles des graisses en permanence.

Mais des variables tierces peuvent également jouer un rôle. En effet, les personnes qui optent pour une alimentation cétogène font généralement aussi attention à leurs apports caloriques.

Avantage n° 3 : La cétose empêche les fringales

Durant la cétose, ta glycémie et ton taux d’insuline restent stables. Ton taux d’insuline est étroitement lié à ton alimentation et, plus particulièrement, à toutes les formes de sucres ingérés. Plus ta glycémie est élevée, plus ton organisme libère d’insuline.

Cette hormone a pour rôle de réguler ta glycémie en s’assurant que le sucre est soit transformé immédiatement en énergie (ATP), soit stocké dans les réserves de glycogène de ton foie et de tes muscles.

Conseil de lecture : pour tout savoir sur l’insuline et son rôle clé dans la glycémie, va donc jeter un œil à notre article sur l’insuline.

Les augmentations et diminutions rapides du taux d’insuline sont responsables des fringales. Cette envie de consommer toujours plus de sucre est interrompue lors de la cétose : grâce au manque d’apport glucidique, ta glycémie reste stable. Tu es rassasié plus longtemps et n’as plus envie de sucre.

Avantage n° 4 : La cétose favorise la concentration

Cette stabilisation de la glycémie n’agit pas que sur les fringales. L’ensemble de ton organisme, et surtout ton cerveau, est approvisionné en énergie de façon plus uniforme, ce qui empêche les baisses de régime soudaines. Tu peux ainsi mieux te concentrer sur une tâche et pendant plus longtemps.  

différents sucres
©Manuta

Avantage n° 5 : La cétose peut diminuer les inflammations

En général, nous mangeons beaucoup trop de sucre. Nous consommons principalement du sucre caché dans les aliments transformés, les glaces, etc. Parmi les conséquences d’une consommation trop importante de sucre, on retrouve entre autres les inflammations chroniques qui se traduisent souvent par des impuretés cutanées ou des problèmes de digestion.

Lorsque tu es en cétose ou commences ta transition, tu manges automatiquement moins de sucre et évites ainsi son effet inflammatoire. Par ailleurs, il existe des études qui révèlent que les corps cétoniques peuvent réduire les enzymes inflammatoires.

Conseil : manger moins de sucre est beaucoup plus facile que tu le penses. Notre challenge gratuit 5 jours sans sucre te prépare à adopter un régime sans sucre.

Avantage n° 6 : Avec la cétose, l’ultramarathon est peut-être à ta portée

À condition que l’important ne soit pas la destination, mais le voyage. Lorsque tu cours à une allure confortable, fais du vélo ou de la randonnée, c’est-à-dire lors de sports d’endurance modérés effectués en aérobie, ton corps brûle des graisses. Plus il est habitué à la cétose, plus il transforme efficacement les graisses en énergie. Ton corps fonctionne alors quasiment en mode « bien-être », et ce, durablement.

D’ailleurs, il existe également des sportifs de haut niveau qui réalisent des performances record en cétose, même en étant en anaérobie. Mais pour cela, tu dois être sûr que ton régime cétogène te convient et que ta phase de transition est parfaitement planifiée. Si cela t’intéresse, adresse-toi à un coach nutritionnel qualifié.

La cétose est-elle bonne pour la santé ?

La cétose a la réputation d’avoir de nombreux avantages pour la santé : de la réduction du stress oxydatif à divers effets positifs sur la santé du cerveau et le traitement de la maladie d’Alzheimer et d’autres affections, en passant par la perte de poids et un approvisionnement plus rapide en énergie.

Ce qui est vrai : il existe différentes études qui prouvent ces effets, et, dans certains cas médicaux, le régime cétogène peut être pertinent. Cependant, les affirmations qui concernent la santé doivent toujours être prises avec des pincettes. En cherchant bien, il est toujours possible de trouver une preuve des effets inverses.

 

Le jeûne intermittent, à petite dose, devrait être faisable par toutes les personnes en bonne santé, et ce, sans problème, et apporter assurément quelques avantages.

Si tu veux suivre un régime cétogène sur le long terme ou si tu souhaites résoudre un problème de santé avec ce type d’alimentation, va d’abord consulter un spécialiste ou un médecin pour en parler avec lui. Ce dernier doit analyser tes antécédents alimentaires, ta motivation et ton objectif, pour, ensemble, mettre en place un programme d’alimentation cétogène qui te convient.

La cétose est-elle dangereuse ? Les inconvénients du régime cétogène

La cétose n’est pas dangereuse, il s’agit simplement d’un processus alternatif de production d’énergie. Comme expliqué dans la partie sur les avantages de la cétose, elle s’accompagne également de quelques bienfaits.

Mais même le régime cétogène a sa part d’ombre. Toutefois, les problèmes ne sont pas dus à la cétose en elle-même, mais plutôt à l’alimentation cétogène nécessaire pour y parvenir.

Inconvénient n° 1 : Manque d’études à long terme sur le sujet

L’alimentation cétogène stricte qui est nécessaire pour entrer en cétose n’a que très peu été étudiée à ce jour. Il existe certes de nombreuses études, mais les études représentatives menées pendant plusieurs années sur le régime cétogène et la cétose durable sont chose rare.

C’est pourquoi les experts en nutrition et les chercheurs recommandent d’interrompre de temps à autre une cétose durable pour revenir pendant un certain temps à un métabolisme glucidique.

Inconvénient n° 2 : Un choix d’aliments limité

Pour le jeûne intermittent, cet aspect est moins vrai. Si ton objectif consiste à observer une cétose sur le long terme, tu dois forcément adopter un régime cétogène. Et cela t’amène à consommer moins de fruits et de légumes.

En théorie, cela n’est certes pas nécessaire, mais le manque de temps, d’envie de cuisiner et de disponibilité d’en-cas sains faibles en glucides te pousse généralement à consommer davantage de collations à base de produits d’origine animale que végétale.

Conseil : en manque d’inspiration ? Avec notre liste de fruits et légumes pauvres en glucides, tu pourras vivre sereinement et sainement ton régime cétogène.

fruits à coque et graines
©Westend61

Inconvénient n° 3 : Les acides gras saturés et les protéines animales

Le régime cétogène incite à consommer de nombreuses protéines animales. Le métabolisme des protéines animales est plus éprouvant pour les reins que le métabolisme des protéines végétales. Pour les personnes en bonne santé et qui boivent beaucoup d’eau, cela ne pose aucun problème. Si jamais tu as des problèmes rénaux, consulte ton médecin avant d’entamer un régime cétogène.

De plus, en consommant beaucoup de graisses, tu risques également d’ingérer de nombreux acides gras saturés. Ces derniers sont encore étudiés afin de découvrir leur rôle dans les maladies coronariennes. Lorsque tu choisis tes aliments dans le cadre de ton régime, fais donc attention à toujours privilégier les lipides de grande qualité avec un taux d’acides gras oméga-3 insaturés élevé.

Conseil : pour tout savoir sur les différentes graisses, celles que tu devrais manger et celles que tu devrais éviter, jette un œil à notre article sur les graisses saines.

Inconvénient n° 4 : L’aspect écologique

Le choix de tes aliments est une décision très personnelle. Cela a un impact sur la manière dont tu te sens, tes performances, ta récupération et ta santé. Enfin, l’alimentation permet également de se forger une identité sociale.

Mais le choix de nos aliments a également des répercussions qui vont bien au-delà de notre personne. Une alimentation comportant beaucoup de produits d’origine animale exige des ressources nettement plus importantes et a une empreinte écologique plus élevée qu’une alimentation végétale.

À cela s’ajoutent les impacts sociaux et écologiques de la production d’aliments pour les animaux, les conditions de production dans les élevages intensifs et les éventuels transports.

Il en va de même pour le poisson. Les poissons sauvages sont certes meilleurs pour la santé, mais la pêche en haute mer contribue significativement à l’épuisement des ressources de nos océans. Là aussi, tu devrais examiner plus en détail les produits que tu achètes et d’où ils proviennent.

Lorsque tu sélectionnes tes aliments cétogènes, assure-toi, pour ton bien et celui de l’environnement, que ton alimentation de base est composée de produits d’origine végétale, et que les produits d’origine animale que tu achètes sont de grande qualité, bio et issus d’élevages respectueux du bien-être animal.

Les bases du régime cétogène

L’objectif du régime cétogène consiste à déprogrammer ton corps pour qu’il cesse d’utiliser le glucose comme principale source d’énergie au profit des corps cétoniques, c’est-à-dire pour qu’il passe à l’état métabolique de la cétose.

Les caractéristiques principales de l’alimentation cétogène sont donc un apport élevé en graisses, modéré en protéines et minimal en glucides. En ce qui concerne la limite maximale d’apport glucidique journalier dans la diète cétogène, on parle souvent de 30 à 50 g.

Et pour parvenir à mettre cela en place, le mieux serait de te concocter un programme de repas pour ton alimentation cétogène. Essaie de le tenir pendant 6 semaines et, si besoin, procède ensuite à quelques ajustements là où ça ne fonctionne pas pour toi.

Observe pour cela les sensations que te procurent les différents aliments : quand débordes-tu d’énergie ? Quand es-tu fatigué et ballonné ? Et qu’en est-il de ta digestion ?

Conseil : utilise notre modèle de programme alimentaire gratuit pour planifier ton régime keto. Et apprends à concevoir ton programme personnalisé.

Découvrir notre programme alimentaire

Le plus important dans le régime cétogène, c’est de veiller à sélectionner des aliments sains et équilibrés. Si tu as des carences en nutriments et un excédent d’acides gras saturés, ce n’est pas la faute de la cétose, mais seulement de ton alimentation.

Le programme alimentaire idéal pour toi dépend de ta digestion, de tes objectifs, du nombre de calories que tu brûles et de ton style de vie.

Pour réellement entrer en cétose, tu dois scrupuleusement respecter la répartition des macronutriments de ton régime. En voici un exemple :

  •     75 % de lipides
  •     20 % de protéines
  •     5 % de glucides

Tu aimerais perdre du poids ou développer ta masse musculaire grâce à la cétose ? Dans ce cas, tu dois prévoir dans ton programme alimentaire un déficit ou un excédent calorique selon ton objectif.

Les aliments cétogènes : quand la qualité prime sur la quantité

Le choix des bons aliments est la condition préalable d’une cétose réussie et saine. Les pâtisseries, fruits secs, sucre et sucreries sont désormais à proscrire. Mais si tu as déjà commencé à saliver sur des nuggets au poulet panés et des croquettes de fromage, alors tu as tout faux. Durant la cétose, seuls des aliments sains peuvent figurer dans ton programme alimentaire.

Pour cela, tu dois également faire attention à leur origine et à la manière dont ils ont été transformés, car cela impacte directement leur teneur en nutriments et la qualité des graisses.

Par ailleurs, les produits animaux issus d’élevages intensifs sont beaucoup moins qualitatifs à bien des égards et, du point de vue éthique, ils ne sont également pas conciliables avec les enjeux écologiques et sociaux de notre époque. Négliger la qualité des aliments implique toujours des conséquences négatives pour les autres êtres humains, les animaux, la nature et, surtout, ta santé.

Plus tes aliments sont de qualité, plus leur valeur nutritionnelle est élevée. Prends en compte les critères suivants lorsque tu sélectionnes tes aliments cétogènes :

  1. Origine biologique
  2. Frais
  3. Œufs pondus par des poules élevées en plein air
  4. Produits animaux issus d’élevage en plein air ou de la faune sauvage régionale
  5. Poissons issus d’une pêche durable (!)

Aliments cétogènes : graisses saines

Pour commencer : durant la cétose, les graisses doivent composer environ 75 % de ton apport énergétique total. C’est pourquoi elles doivent être particulièrement saines. Parmi les huiles, tu peux choisir l’huile de coco, l’huile de lin, l’huile de colza ou l’huile d’olive. Mais fais bien attention à en prendre des extra vierges et privilégie les huiles bio. Même le ghee, qui est du beurre clarifié, est un bon aliment à inclure dans ton régime cétogène.

Autre fait également intéressant : les 5 meilleures huiles et graisses saines d’après notre rédaction.

smoothie framboises et graines de chia blanc foodspring
©foodspring

Parmi les autres fournisseurs de graisses, on retrouve les noix, les graines et les avocats. Même les graines de chia y ont leur place grâce à leur excellent ratio oméga-3-oméga-6. Parmi les aliments d’origine animale, on retrouve les poissons de mer gras.

Aliments cétogènes : les fruits et légumes

Comme pour tous les autres régimes alimentaires, les légumes font également partie des aliments de base de l’alimentation cétogène. Comme certaines variétés de légumes sont de véritables bombes caloriques, fais bien attention aux légumes que tu sélectionnes. Plus un légume a d’amidon, plus il renferme de glucides.

Les pommes de terre, patates douces, courges et carottes ne sont pas autorisées ou alors seulement occasionnellement. Ces jours-là, surveille de près tes autres apports glucidiques.

Les fruits sont riches en vitamines et minéraux, et la plupart le sont également en fructose. Fais donc attention à ta consommation de fruits et apprécie-les avec modération.

C’est plus facile durant la saison des baies. En effet, les mûres, framboises, groseilles et fraises renferment moins de sucre. Et les fraises sont disponibles pendant 3 mois entiers.

Aliments cétogènes : les protéines

Outre des graisses, les avocats et les noix t’apportent également des protéines de qualité. Il en va de même pour les poissons de mer sains. Même les produits végétaux régionaux à base de lupin et le tempeh ont souvent un excellent ratio protéines-glucides.

Si tu consommes des protéines animales, telles que les œufs, le fromage blanc ou la viande, fais attention à ce qu’ils soient bio et issus d’animaux élevés en pâturages. Ce n’est qu’ainsi que tu seras sûr de fournir à ton corps des graisses de bonne qualité.

Les shakes protéinés conviennent parfaitement à une alimentation cétogène et t’aident à couvrir tes besoins en protéines entre les repas. Ils sont à la fois pauvres en glucides et riches en protéines. 100 % végétalien ou avec des protéines de lait issues de vaches élevées en pâturages.

shake protéiné aux fruits rouges
©foodspring
Découvrir nos Shakes protéinés

Aliments cétogènes : les boissons

Tu connais probablement déjà la teneur de ce que nous allons dire. Durant la cétose, toutes les boissons sucrées et les jus de fruits sont strictement interdits. Le lait et les alternatives au lait d’origine végétale ont eux aussi bien souvent une teneur trop élevée en sucre.

Cependant, il reste important de boire en quantité suffisante. Ton principal apport en liquide devrait rester l’eau. Même les thés non sucrés, l’eau infusée ou les thés glacés maison et sans sucre sont idéals.

Aliments cétogènes : les aliments interdits

Le pain, les pâtisseries et les céréales de toutes sortes renferment beaucoup trop de glucides pour le régime cétogène. Bonne nouvelle : les pancakes sont autorisés ! Prépare-les simplement avec de la farine de coco ou d’amande afin de remplacer les glucides par des graisses saines.

Et pour consoler tous les amateurs de pain, nous avons un merveilleux pain protéiné vegan. Pour cette préparation composée d’ingrédients de qualité, il ne te faut rien d’autre que de l’eau et attendre 90 minutes. Tu seras récompensé par la dégustation d’un pain protéiné bio extrêmement délicieux et aux valeurs nutritionnelles incomparables : 2 tranches de taille moyenne renferment 2,4 g de glucides, 5,5 g de lipides de qualité et 11 g de protéines.

pain protéiné
©foodspring
Goûter notre Pain protéiné

Par ailleurs, toutes les variétés de sucres sont à proscrire. Parmi elles, on retrouve également le sucre de coco, le miel, tous les sirops et le fructose ajouté dans les aliments.

La cétose : notre conclusion

  • La cétose est un état métabolique dans lequel ton organisme transforme les graisses alimentaires en corps cétoniques afin d’utiliser ces derniers comme principale source d’énergie.
  • La cétose est une alternative au métabolisme du glucose.
  • Durant la cétose, la glycémie est plus stable, ce qui a de nombreux avantages pour la santé.
  • La cétose exige une limitation stricte de l’apport glucidique journalier.
  • Une cétose durable doit être interrompue de temps à autre, car il n’existe à ce jour aucune étude à long terme sur l’alimentation cétogène.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires

shares