Lu en 5 min

Ultra-marathon ? Le nec plus ultra des marathons à ta portée !

running
Rédactrice & Coach en fitness
Julia est une coach en fitness. Elle rédige nos articles traitant du fitness et de la nutrition, et prépare nos programmes d’entraînement gratuits.

50, 100 ou 160 km ? 12 ou 24 heures ? Toute distance qui dépasse la barre des 42,2 km du marathon relève de l’ultra-marathon. Ce qui peut sembler un effort insensé pour les coureurs débutants est en fait réalisable pour quiconque ne présente aucune contre-indication de santé. Tu n’y crois pas ? Nos 6 arguments t’aideront certainement à développer ton imagination.

L’ultra-marathon t’apprend que tu peux élargir tes horizons physiques et mentaux et repousser tes limites (presque) à volonté. Avec un bon programme d’entraînement, de la récupération, de la discipline et de la foi en toi, tu peux accomplir beaucoup plus que ce que tu ne le penses ! Dans l’ultra-marathon et dans la vie. En cas de coup dur, notre boisson isotonique Endurance Drink, t’aidera à tenir la distance , un must absolu pour tous les ultras.

Que tu débutes dans ton entraînement ou que tu aies déjà des milliers de kilomètres de course au compteur, l’ultra-marathon est à ta portée. Le chemin à parcourir est l’objectif. À l’entraînement comme en compétition. Es-tu prêt à te lancer dans la course ?

En rapport avec ce sujet : 7 conseils pour prendre plus de plaisir à faire du jogging

6 raisons qui te convaincront que tu peux courir un ultra-marathon

De nombreuses raisons peuvent te pousser à courir un ultra-marathon : la nature, la communauté, la part de discipline que tu emportes avec toi pour la vie et surtout le sentiment agréable de faire de toi et de tes objectifs une priorité.

Ça te tente ? Excellent ! Ces 6 arguments qui t’expliquent pourquoi tu es un futur ultra, renforcent ta confiance en toi et dissipent tes derniers doutes.

1 – Né pour courir : les humains sont des coureurs d’ultra.

Les courses longues et lentes font partie de la nature de l’être humain. En fait, c’est même l’une des raisons qui ont conduit à l’évolution humaine. Les humains sont des coureurs de fond de premier ordre.

En 2004, le biologiste de l’évolution Daniel Liebermann a publié l’étude « Born to run », dans laquelle il explique, à l’aide de fossiles découverts, que les hommes ont perfectionné la course de longue distance. Pour tuer les autres espèces, généralement beaucoup plus rapides, les hommes ont chassé leurs proies pendant des heures et des heures, jusqu’à ce qu’elles ne soient plus en mesure de courir. De même, les baies et les herbes ne poussaient pas toujours devant l’entrée de la grotte.

L’ultra-marathon est dans nos gènes. Alors, réveille en toi l’esprit de tes ancêtres et commence à courir !

2 – La marche est autorisée

Au moins pour les coureurs amateurs. Mais même certains coureurs d’ultra, aussi expérimentés soient-ils, ralentissent parfois le rythme. Nos ancêtres ne poursuivaient pas leur proie au sprint et les baies n’étaient pas non plus ramassées à toute vitesse.

L’art de l’ultra-distance consiste à courir longtemps et lentement tout en étant capable de réagir aux exigences de l’environnement. La marche est donc autorisée. Que ce soit parce que tu as simplement besoin d’une pause active au milieu de la nuit, ou parce que tu montes ou descends une montagne à pic.

La perspective de ne pas avoir à parcourir la totalité des 70, 100 kilomètres ou plus d’affilée rend l’ensemble du projet ultra beaucoup plus réaliste.

3 – C’est le chemin à parcourir qui compte. Pas le temps.

Dans la communauté de la course à pied, l’allure est souvent mise en avant. Dans la communauté ultra, qui est certes une communauté très spéciale, les choses semblent un peu différentes. Du moins, tant que tu ne fais pas partie des coureurs d’ultra expérimentés.

Au lieu d’atteindre la ligne d’arrivée le plus rapidement possible, laisse ton ego de compétition sur la ligne de départ et profite de la course avec tes compagnons en tant que communauté. Enfin, les ultra-marathons se déroulent généralement au milieu des plus beaux espaces naturels. Sinon, pourquoi courir si longtemps ?

4 – L’ultra-marathon, c’est comme faire de la randonnée sans nuitées

Tu aimes la randonnée ? Super, car l’ultra-marathon, c’est comme la randonnée sans nuitées ni grandes pauses. Il s’agit de profiter de la nature à son rythme. N’importe qui peut vraiment faire ça.

Autre avantage : se concentrer sur le plaisir plutôt que sur l’allure et le record rend un ultramarathon beaucoup plus détendu que n’importe quelle autre course. Une distance comprise entre 5 et 42,4 km, où tu essayes désespérément de faire ton meilleur temps, où tu contrôles ton allure en regardant ta montre de course et où tu franchis la ligne d’arrivée en haletant, épuisé, mais généralement heureux. Ne te méprends pas, cela a aussi son charme. Mais c’est différent de la course longue et détendue à travers la nature.

5 – Tu n’as pas besoin de commencer à courir demain

Comme pour tout objectif, tu te prépares à un ultra-marathon étape par étape. En moyenne, tu augmentes les distances et l’intensité d’environ 10 % par semaine. Entre 10 et 20 kilomètres par semaine, cela peut sembler insignifiant. Entre 60 et 100 kilomètres par semaine, c’est différent. Alors, donne-toi le temps dont tu as besoin. Garde à l’esprit que ton système musculo-squelettique passif doit également s’habituer à ce nouvel effort. L’ultra-marathon se résume avant tout à une chose : pas de stress. C’est précisément ce qui le rend accessible à tous.

Lorsque 35 km ne s’apparentent plus à une longue course, car c’est souvent le moment où les réserves de glucides sont épuisées, et qu’une fois avoir franchi la ligne d’arrivée du marathon tu te dis : « eh bien, quelques kilomètres de plus auraient été possibles », il est définitivement temps de planifier ton premier ultra-marathon.

6 – L’état d’esprit : un ultra-marathon se compose uniquement de kilomètres

Le facteur limitant est souvent l’état d’esprit, et non le corps. Tu doutes de ta capacité à courir un ultra-marathon ? Alors, c’est la première chose sur laquelle tu dois travailler.

Lors de l’entraînement, divise mentalement tes kilomètres en petites boucles « l’ultra-marathon c’est seulement 20 fois le tour du lac» ? Facile ! Ou 20 km c’est facile ? Super, alors passe aux 20 suivants ! Avant de t’entraîner, demande-toi d’où viennent tes doutes et dissipe-les autant que possible. Ton corps peut faire un ultra. Du moins, si tu prends bien soin de lui.

Puis-je vraiment courir un ultra-marathon ?

Il faut bien l’avouer : même si l’ultra-marathon est en quelque sorte inscrit dans tes gènes, un certain temps s’est écoulé depuis la génération des chasseurs-cueilleurs. La vie moderne, avec des heures de posture unilatérale, des positions assises prolongées au lieu de courir et des repas souvent trop nombreux ou trop caloriques, ne crée pas toujours les conditions idéales pour un semi-marathon.

(Presque) tout le monde peut courir un ultra-marathon. Toutefois, pas du jour au lendemain, mais avec une préparation minutieuse étape par étape. À la question complexe de savoir quel est le bon moment pour courir son premier ultra-marathon, tu trouveras de nombreuses réponses au sein de la communauté.

Voici quelques conditions préalables importantes en un coup d’œil :

  • Tu as déjà quelques années d’expérience en course à pied
  • Le marathon n’est pas un problème, surtout pas si tu le coures plus lentement
  • Parcourir 35 km est une course d’entraînement tranquille
  • Ton endurance de base est excellente et tu sais comment tu peux encore l’améliorer.
  • Tu fais des exercices de compensation sous forme de musculation et de mobilité et étirements</strong> conçus pour les coureurs
  • Tu as un entraînement alternatif pour la course adapté à ton programme d’entraînement.
  • Tu connais ton corps et sais bien évaluer l’effort
  • Un programme d’entraînement et la discipline pour s’y tenir sont une seconde nature
  • Tu es prêt à courir aussi la nuit
  • Tu ne présentes pas de contre-indication médicale pour un ultra-marathon

Tu vas bien ? Alors, qu’est-ce que tu attends ? Prends du plaisir en t’entraînant !

Pour aller plus loin avec foodspring :

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires