Lu en 7 min

Parkour : tout savoir sur cet entraînement tendance et la meilleure façon de débuter

hommes faisant du parkour
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

Sauter par-dessus un mur ou l’escalader, voire même se tenir en équilibre sur des rebords étroits : les pratiquants du Parkour surmontent tous les obstacles avec aisance et grâce. le Parkour est un sport tendance et stimulant, pour lequel il y a une véritable communauté. Tu veux l’essayer, toi aussi ? Découvre dans cet article ce qui se cache derrière cette pratique et comment il t’est possible de te lancer – même en ayant aucune expérience.

Le Parkour, c’est quoi ?

Le Parkour, « PK » en abrégé, est un sport dans lequel on se déplace d’un point A à un point B en franchissant plusieurs obstacles tels que des rampes, des escaliers, des murs, des maisons, et ce sans l’aide d’aucun équipement. L’objectif est d’atteindre sa destination aussi efficacement que possible en économisant au mieux ses efforts. C’est pourquoi ce sport est également appelé « art du déplacement », lui-même abrégé par le sigle « ADD ».

Les coureurs de Parkour, également appelés « traceurs », combinent différents mouvements issus de sports tels que l’escalade, le saut et la course. Tout est permis tant que l’on n’utilise que la force de son propre corps. L’accent est mis sur le flux et le contrôle des mouvements.

À l’origine, le Parkour est pratiqué en toute liberté, en extérieur, par exemple en pleine ville. Depuis, des gymnases spécialement conçus pour s’entraîner au Parkour ont vu le jour. Le Parkour est un sport très exigeant nécessitant de la force, de l’endurance, de l’équilibre et de la coordination de la part du traceur.

D’ailleurs, le Parkour est bien plus qu’un sport. Les traceurs professionnels le considèrent comme une forme d’art, d’où son nom « art du déplacement ». Il constitue aussi un moyen de sociabiliser avec d’autres personnes qui partagent les mêmes valeurs en matière de sport pour surmonter les obstacles ensemble, sans esprit de compétition. Le sens de la communauté est très important dans la pratique du Parkour.

Cet entraînement particulier a été mis au point par le militaire français Raymond Belle et son fils David Belle dans les années 1980. Divers longs métrages, documentaires et publicités ont fait connaître le Parkour dans le monde entier depuis les années 1990.

Que travaille-t-on dans la pratique du Parkour ?

Le Parkour stimule tout le corps. Il combine des éléments de divers sports, comme la course, la callisthénie, l’entraînement à la mobilité et l’escalade. Pas un seul muscle n’est épargné lorsque l’on saute par-dessus les murs, ou qu’on les escalade, ou encore lorsque l’on franchit des barrières.

Un traceur est constamment en mouvement et doit faire preuve de force, d’endurance et d’agilité pour aller d’un point A à un point B en franchissant les différents obstacles. Le Parkour améliore aussi la coordination, le sens de l’orientation, la capacité de réflexion stratégique, ainsi que la concentration. En effet, en pratiquant cette activité, tu apprends à te concentrer et à bien anticiper les hauteurs et les distances.

Tu améliores également ton autodiscipline, de même que ton auto-évaluation. Chacun évolue à son propre rythme et en fonction de ses propres capacités. À l’entraînement, il n’y a pas de « juste » ou de « faux ». L’essentiel est de connaître ses capacités physiques, ses propres limites et d’avoir ses objectifs en vue.

Outre l’aspect physique, il est également important de considérer ses propres compétences sociales et ses capacités à s’entraîner en groupe. Par son origine, le Parkour n’est pas un sport de compétition. Certes, chacun poursuit ses propres objectifs, mais tu rencontreras à l’entraînement des personnes partageant les mêmes centres d’intérêt que toi et vous élaborerez ensemble les itinéraires les plus efficaces.

 

femme fait du parkour dans des escaliers
©Hans Neleman

La pratique du Parkour est-elle dangereuse ?

Les traceurs professionnels escaladent les murs des immeubles et sautent de toit en toit, à des hauteurs vertigineuses. Les traceurs dans les films semblent défier la mort. Les parcours d’obstacles en ville, où il n’y a pas de protections, comportent un risque certain. Après tout, le moindre faux pas peut entraîner une blessure. Mais en principe, chaque traceur décide lui-même du degré de difficulté et du rythme de son entraînement. Être conscient de ses capacités et savoir évaluer les hauteurs et les distances constituent la condition de base.

Le Parkour n’est pas conçu pour la compétition. Tu n’as ni à lutter contre un chronomètre ni contre de potentiels adversaires. Tu peux donc prendre ton temps et aborder les obstacles lentement, ce qui minimise également le risque de blessure.

De plus, dans la pratique du Parkour, tu es rarement seul. Le groupe est là pour que vous puissiez veiller les uns sur les autres et intervenir au cas où quelqu’un voudrait être trop téméraire.

Aujourd’hui, il existe des gymnases de Parkour où tu peux t’entraîner à effectuer toutes les séquences de mouvements en partant de zéro. Ici, des dispositifs de protection, comme des tapis, maintiennent le risque de blessures faible. Et sache que plus tu t’améliores au gymnase, plus tu te sentiras en sécurité quand tu t’entraîneras en toute liberté en extérieur.

À qui s’adresse le Parkour ?

Le Parkour s’adresse à tous ceux qui cherchent à pratiquer un sport stimulant dans lequel ils peuvent tester leurs limites. Tu dois avoir une bonne condition physique de base et être intéressé par l’entraînement dans une communauté. Le Parkour exige d’avoir beaucoup de discipline et de prendre des responsabilités, tant pour soi-même que pour les autres participants.

Si tu as déjà essayé l’entraînement au poids du corps, la callisthénie, l’haltérophilie ou l’escalade et souhaites te fixer de nouveaux objectifs physiques, le Parkour peut être fait pour toi.

homme qui saute au-dessus d'un muret
©Westend61

Apprendre le Parkour : conseils pour les débutants

Tu rêves de devenir toi-même un jour traceur et de maîtriser le Parkour comme les Yamakasi ? Alors n’attends pas plus longtemps et sors de ta zone de confort. Ce sport peut être intimidant pour les débutants. C’est pourquoi nous voulons te donner quelques conseils pour t’aider à débuter :

  1. Trouve un groupe de Parkour : si tu ne trouves ni de gymnase de Parkour, ni de fédération, ni même d’associations près de chez toi, recherche en ligne ou sur les réseaux sociaux des personnes, elles aussi, désireuses de pratiquer cette activité, qui partagent les mêmes centres d’intérêt et les mêmes valeurs en sport que toi. Elles pourront t’indiquer les meilleurs itinéraires et partager leurs astuces avec toi.
  2. Travaille ta force, ton endurance et ton agilité : il est utile de connaître les bases de cette discipline sportive avant de se lancer dans son premier Parkour. Travaille régulièrement ta force et ton endurance ainsi que ton agilité, par exemple en faisant du footing, de la musculation, de la callisthénie, ou encore par la pratique de l’entraînement à la mobilité. L’entraînement de l’équilibre constitue également un bon complément.
  3. Commence doucement et aie conscience de tes limites : même si le Parkour en salle est relativement sûr, ne sous-estime pas le risque de blessure. Prends ton temps pour appréhender les hauteurs, les distances et les dangers, ainsi que pour découvrir au fur et à mesure de quoi tu es capable.
  4. Échauffe-toi : pour éviter de surcharger inutilement tes tendons, ligaments, articulations et muscles pendant l’entraînement au Parkour, commence toujours par un bon échauffement.
  5. Veille à bien récupérer : le Parkour est exigeant et sollicite tout le corps. Veille à bien récupérer en dormant suffisamment, en te reposant et en apportant les bons nutriments à ton corps, par exemple par le biais de nos Recovery Aminos.
  6. Adopte un régime alimentaire équilibré : un régime riche en protéines et en glucides est la base-même de la réussite dans l’art du déplacement. Si tu n’as tout simplement pas le temps de suivre un régime équilibré et sain, un shake à la protéine Whey est le soutien idéal pour tes cellules et pour toi-même.

Ces sports pourraient aussi te plaire

Tu recherches une alternative au Parkour ? Alors l’un de ces sports tendance pourrait te plaire :

Free-running

Le Free-running est similaire au Parkour. Il s’agit aussi d’un art de déplacement dans lequel les distances sont parcourues et les obstacles sont franchis avec créativité. Cependant, l’accent est moins mis sur l’efficacité et sur la fluidité du mouvement, mais plus sur les figures telles que le salto, l’équilibre sur les mains, etc.

Tricking

Le Tricking est une variante du Free-running, mais sans obstacles. Dans cette discipline, un grand effort physique est requis. L’accent est mis sur les figures telles que le salto, la vrille, les sauts et les tours, et tout cela est combiné à des éléments d’arts martiaux.

Course d’obstacle

La course d’obstacle classique est une discipline d’athlétisme. Au cours de cette pratique, les athlètes doivent franchir des obstacles sur un parcours donné afin d’atteindre la ligne d’arrivée. Il existe également des parcours du combattant extrêmes en extérieur avec des murs d’escalade, des parcours de reptation, de plongée ou encore des parcours à traverser sur roues. Ces courses sont connues sous le nom de « mud runs » – « course dans la boue » en français : des compétitions au cours desquelles, comme le nom l’indique, les athlètes pataugent dans la boue et franchissent divers obstacles.

Parkour : notre conclusion

  • Le Parkour est un sport tendance dans lequel on franchit divers obstacles en utilisant uniquement la force de son propre corps afin d’aller d’un point A à un point B et ce, le plus efficacement possible.
  • Les pratiquants du Parkour ou traceurs se déplacent en ville, en toute liberté, ou dans un gymnase conçu pour le Parkour en grimpant, courant et sautant.
  • Cette discipline sportive est un entraînement de tout le corps qui fait appel à la créativité du pratiquant sollicite principalement la force, l’endurance, la mobilité, la coordination et la concentration.
  • Le risque de blessure est relativement élevé dans le Parkour, mais il est réduit si tu évalues correctement ce dont tu es capable et si tu t’entraînes en groupe, avec des personnes partageant les mêmes valeurs en sport. Dans les gymnases pensés pour le Parkour, les mesures de sécurité réduisent le risque de blessures.
  • Le Parkour est un sport exigeant. Si tu es débutant dans cette discipline, avoir une bonne condition physique de base est un avantage certain. Rejoindre un groupe pour s’entraîner est l’idéal. Renseigne-toi au sujet d’une fédération ou d’éventuelles associations près de chez toi.
Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires