Lu en 10 min

L’escalade de bloc : apprendre à grimper sans équipement

escalade de bloc
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

L’escalade de bloc est une forme d’escalade où l’ascension s’effectue sans équipements d’assurance et à hauteur de saut. Ce sport, qui fait travailler l’ensemble du corps, exige non seulement de la force et de l’endurance, mais également une bonne dose de concentration. Découvre ici tout ce qu’un débutant doit savoir sur le sujet.

Qu’est-ce que l’escalade de bloc ?

L’escalade de bloc, également appelé « bloc » par les grimpeurs, est depuis les années 1970 une discipline à part entière de l’escalade sportive. La particularité du bloc, c’est que tu escalades la paroi sans équipements, tels qu’une corde ou un baudrier. Il se pratique aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur : dans les salles d’escalade, on évolue sur des parois artificielles et escarpées qui reproduisent des avancées rocheuses et, en pleine nature, sur des parois rocheuses. Comme tu n’es pas assuré, le sommet des voies se trouve généralement à quatre mètres du sol au maximum et est à hauteur de saut.

Quelle est la différence entre l’escalade de bloc et l’escalade classique ?

Le bloc, qui correspond au chemin à parcourir en escalade de bloc, se trouve à plus faible altitude et est plus compact qu’une voie d’escalade. L’objectif n’est pas de gagner en hauteur, mais de réussir à passer des endroits délicats, tels que des parois escarpées, des angles ou des avancées rocheuses. On parle aussi de « problèmes de bloc » que les grimpeurs ou les « bloqueurs » doivent résoudre.

homme faisant de l'escalade de bloc
@skynesher

L’escalade est un sport individuel ou en binôme. Lorsque tu rencontres des difficultés à 15 mètres du sol ou plus, tu es livré à toi-même. À l’inverse, l’escalade de bloc est plutôt un sport collectif. Tes partenaires d’entraînement sont tes yeux et tes oreilles. Ensemble, vous pouvez déterminer la voie la plus judicieuse et célébrer vos réussites.

Tandis que l’escalade implique d’effectuer un parcours et, surtout, d’avoir une bonne condition physique, l’escalade de bloc requiert davantage d’efforts. Tu n’es pas assuré, donc tout repose littéralement entre tes mains.

Niveaux de difficulté de l’escalade de bloc

Comme pour l’escalade, il existe pour l’escalade de bloc des systèmes de cotation permettant d’évaluer le niveau de difficulté d’une voie. En règle générale, plus le nombre ou la lettre est élevé, plus le bloc est difficile.

Voici les principales cotations que tu dois connaître :

  •     Cotation française: la difficulté d’une voie est classée avec des chiffres arabes allant de 1 à 9 et les lettres a, b et c. Un + indique la valorisation du niveau de difficulté.
  •     Cotation de Fontainebleau ou Bleau: similaire à la cotation française, elle est généralement précédée des lettres FB, pour Fontainebleau. Les voies sont classées à l’aide de chiffres arabes et vont de 2 à 8c+.
  •     Cotation de l’Union Internationale des Associations d’Alpinisme (UIAA): la difficulté d’une voie est caractérisée par des nombres allant de 1 à 12 ou des chiffres romains allant de I à XII, ainsi que par un + ou un – pour la valorisation ou la dévaluation.
femme escaladant un mur en escalade de bloc
@Etnerity in an Instant

Dans les salles d’escalade, les voies se distinguent généralement par des couleurs qui te permettent de bien t’orienter. Le niveau de difficulté d’une voie est connu dès le départ.

Quel est le degré de risque de blessure de l’escalade de bloc ?

Grimper sans équipement ni pareur paraît dangereux. Cependant, le bloc n’est généralement pas plus haut que quatre mètres. Dans les salles de grimpe, le sol est protégé par un tapis souple, de sorte qu’en cas de chute ou de saut tu puisses atterrir en douceur.

homme escaladant un mur en escalade de bloc
@Henn Photography

Pour le bloc en plein air, on utilise alors un tapis de chute appelé crash pad. Ce dernier permet de sécuriser la zone de chute potentielle et se transporte très facilement sur le dos d’un point A à un point B. Ton partenaire de bloc (ou observateur) a pour rôle de t’aider afin que tu ne manques pas le tapis, qui se trouve être relativement petit. Pour protéger tes articulations d’un choc, tu peux également les bander.

Le risque de tendinites et de déchirures ligamentaires, surtout dans les doigts, est plus élevé pour l’escalade de bloc que pour l’escalade standard en raison de la charge. Comme le bloc exige un effort physique complet, les petites blessures telles que les écorchures ou les hématomes sont par ailleurs inévitables.

Comme pour tous les autres types de sports, il est important d’écouter son corps et d’en interpréter correctement les signaux. Dès qu’une douleur survient, mieux vaut faire une pause. On n’est jamais trop prudent.

Conseil : le bloc est un sport intensif qui fait travailler l’ensemble du corps et sollicite les muscles au maximum. Il est donc important de bien récupérer pour ne pas surcharger ton corps. Nos Recovery Aminos t’aideront dans ce processus et répareront tes muscles pour qu’ils soient en forme pour ta prochaine séance de bloc.

Quels sont les muscles sollicités par l’escalade de bloc ?

L’escalade de bloc est un entraînement qui fait travailler l’ensemble du corps. Soutenir, attraper, tenir, tirer : lorsque tu escalades une voie, tu es actif de la tête aux pieds. Comme ton corps est sans cesse en mouvement lorsque tu vas d’une prise à l’autre, la charge est répartie uniformément sur le haut et le bas de ton corps. Tu actives pour cela des chaînes musculaires entières. Ainsi, le bloc est l’entraînement de musculation idéal pour les bras, le ventre, le dos et les jambes.

homme escaladant un mur en escalade de bloc
@John Fedele

Cependant, l’accent est très clairement mis sur la force de préhension. Pour améliorer ta technique de grimpe, il serait pertinent de travailler précisément ce point. Retrouve ici les meilleurs exercices pour développer ta poigne et ainsi renforcer tes mains et tes avant-bras.

Outre de la force, de la souplesse et de la coordination, l’escalade de bloc exige également de la concentration, aussi bien en tant qu’observateur qu’en tant que grimpeur. C’est pourquoi ce sport est également un excellent entraînement pour le mental.

À qui s’adresse l’escalade de bloc ?

Le bloc est destiné à tous ceux qui veulent à la fois solliciter leur corps et leur esprit, et qui aiment également s’entraîner en communauté. Pas besoin d’être ultra musclé pour se lancer à l’assaut des falaises. Et même les personnes qui ont le vertige seront entre de bonnes mains. Ce qu’il y a de pratique dans l’escalade de bloc, c’est que, quel que soit ton niveau, tu trouveras des voies adaptées.

Les personnes qui ont des problèmes de santé et celles qui ont des douleurs aux articulations et au dos doivent, avant de se lancer, obtenir le feu vert de leur médecin.

Comment et où peut-on apprendre l’escalade de bloc ?

Les personnes qui veulent seulement s’amuser sur les rochers peuvent très bien s’essayer au bloc par elles-mêmes. Cependant, pour le pratiquer en sport et progresser, il est recommandé de suivre des cours pour débutants. Dans le cadre protégé d’une salle d’escalade, tu pourras alors directement t’approprier la bonne technique et apprendras quelles stratégies utiliser sur les parois. Les grimpeurs expérimentés t’aident et t’expliquent étape par étape les prises de mains et de pieds les plus importantes. Des séances d’essai et des cours sont proposés dans quasiment toutes les salles de bloc et d’escalade.

personne escaladant un rocher
@Keri Oberly

Il est judicieux de commencer à s’entraîner en intérieur. Le risque de blessure est plus important en pleine nature, surtout pour les débutants. Pour cela, tu devrais attendre d’avoir déjà un peu d’expérience. Et si tu te sens prêt à affronter les rochers naturels, alors notre pays te réserve de magnifiques sites sur lesquels t’exercer. Le plus connu est Fontainebleau. C’est là que se trouvent les origines de cet art de la grimpe non sécurisé. Tout aussi populaires en raison de leurs formations rocheuses optimales, on retrouve également les sites de Vils (Autriche), Annot (France) et Albarracín (Espagne).

Matériel et équipement

Le bloc ne nécessite aucun des équipements traditionnels, tels que la corde et le baudrier. Cependant, il y a tout de même un minimum de matériel nécessaire à la fois pour le rocher et pour la salle :

Chaussures d’escalade

Sans chaussures de bloc ou d’escalade adaptées, tu seras complètement démuni sur la falaise. Elles font partie de l’équipement de base. Les salles d’escalade en prêtent généralement. Mais les grimpeurs assidus devraient posséder leur propre paire. Lors de l’achat, il vaut mieux demander conseil auprès d’un vendeur afin que la chaussure t’aille parfaitement bien et t’apporte un réel soutien lors de la pratique.

Magnésie

mains recouvertes de magnésie
@Cavan Images

La magnésie, qui ressemble à de la craie, est l’équipement le plus important qu’il te faut avoir en escalade de bloc. La poudre blanche est prévue pour les paumes de main afin d’absorber la transpiration et de te garantir une meilleure prise. La magnésie est généralement conservée dans un petit sachet. Les grimpeurs l’accrochent au niveau de leurs hanches afin de l’avoir à portée de main pendant leur ascension.

Brosse à prise d’escalade

Une brosse à prise d’escalade en fibres naturelles ou une brosse en plastique peut s’avérer judicieuse pour tous les grimpeurs qui s’entraînent régulièrement et ne veulent rien laisser au hasard. Elle te permettra de nettoyer les prises ou de leur redonner de la rugosité afin d’augmenter leur adhérence.

Crash pad

Pour les personnes qui s’entraînent beaucoup en plein air, l’acquisition d’un tapis de chute est indispensable. Ce tapis rectangulaire est ton filet de sécurité si tu sautes ou tombes d’un rocher.

Technique et sécurité

En escalade de bloc, tout est une question de technique. Elle t’aide à répartir correctement ta force et à surmonter même les passages délicats.

Voici les conseils les plus importants pour le bloc :

Fais pivoter tes hanches sur le côté

De nombreux débutants ont tendance à laisser pendre leurs fesses vers le bas. Une fois dans cette « posture de la grenouille », tu dois déployer beaucoup d’énergie pour poursuivre ton ascension. Au lieu de cela, mets-toi face au mur avec les jambes quasiment tendues ou fais pivoter tes hanches vers l’intérieur dès que tu avances. La plupart du temps, le rocher doit se trouver sur ta droite ou ta gauche. Tu as ainsi une meilleure prise et plus de flexibilité dans les bras et les jambes.

Utilise toute l’amplitude de mouvement de tes bras

Les débutants ont tendance à contracter constamment leurs bras et à les garder fléchis. Cela te fait perdre de l’énergie inutilement. Essaie de les tendre autant que possible et d’utiliser toute leur amplitude de mouvement.

Utilise tes jambes

Ne te sers pas uniquement de tes bras pour avancer, utilise également tes jambes. Les muscles du bas du corps sont nettement plus développés et s’épuisent moins rapidement. Au lieu de te tirer d’un point A à un point B, prends appui sur la paroi et active les muscles de tes cuisses. Prends de l’élan avec tes hanches et parcours ainsi le chemin jusqu’au prochain point.

Grimpe selon la méthode « essai-erreur »

amis satisfaits d'une session d'escalade
@Tempura

En escalade de bloc, la voie est une énigme qu’il faut résoudre. Ne t’obstine pas sur le même chemin, mais essaie différentes successions de prises de mains et de pieds jusqu’à ce qu’il y en ait une qui fonctionne.

Concentre-toi

L’escalade de bloc est un sport de réflexion. Reste en permanence concentré sur ce que tu fais. Ce n’est qu’ainsi que tu parviendras à atteindre ton objectif. Par ailleurs, la concentration est également de mise en cas de chute ou de saut afin de protéger les autres grimpeurs et de ne pas te blesser.

Outre la technique, il faut également veiller à la sécurité. La Fédération française de la montagne et de l’escalade a mis au point quelques règles en matière de sécurité, valables aussi bien en salle qu’en pleine nature. Voici les plus importantes :

  1. S’échauffer : en raison de la forte sollicitation des muscles, des ligaments et des tendons, tu devrais t’échauffer avant une session d’escalade de bloc.
  2. Libérer l’espace de chute : le sol en dessous des voies d’escalade doit rester dégagé afin d’éviter les collisions en cas de chute ou de saut.
  3. Observer : les personnes qui ne grimpent pas doivent toujours garder un œil sur la falaise et apporter leur aide aux grimpeurs en cas de chute.
  4. Sauter en toute sécurité : une fois que tu as terminé une voie, essaie d’atterrir pieds joints et déroule ton corps délicatement. Par ailleurs, regarde toujours en bas avant de sauter.
  5. Faire attention aux enfants : fais attention aux enfants. Les parents sont également tenus d’exercer leur devoir de surveillance.

Escalade de bloc : notre conclusion

  • L’escalade de bloc est une discipline de l’escalade sportive qui ne nécessite ni corde ni baudrier.
  • L’objectif du bloc n’est pas de parcourir de longues distances ou d’atteindre des sommets, mais de réussir à passer des endroits délicats grâce à une succession habile de prises de mains et de pieds.
  • L’escalade de bloc se pratique aussi bien à l’intérieur sur des murs spéciaux allant jusqu’à quatre mètres de hauteur qu’à l’extérieur sur les rochers.
  • Le bloc est un entraînement qui fait travailler l’ensemble du corps et nécessite une certaine force physique.
  • En retour, le bloc permet non seulement de développer sa force physique, mais également sa coordination, sa mobilité, sa concentration et sa force mentale.
  • En escalade de bloc, tout est une question de technique. Pour cette raison, il est donc recommandé aux débutants de prendre des cours.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires