Lu en 4 min

Pas envie de faire du sport ? Tes gènes pourraient en être la cause !

Frau schaut erschöpft in die Kamera

Tu as enfin décidé de t’entraîner régulièrement mais, voilà, il y a un problème… Tu n’as tout simplement pas envie de faire du sport. Cela te semble-t-il familier ? Nous mentirions si nous disions que nous ne connaissons pas ce sentiment. Il arrive à tout le monde d’avoir des jours où rester allongé sur son canapé est nettement plus tentant que d’aller à la salle de sport. Les raisons peuvent être diverses : la journée a été éprouvante, les courbatures de la veille se font encore sentir… Mais à quoi cela tient-il s’il ne s’agit pas seulement d’une phase, mais que tu préfères éviter l’entraînement en général, et ce même si ton humeur est au top et que tu as beaucoup d’énergie ?

Une étude néerlandaise, publiée dans Psychology of Sport and Exercise, nous donne une réponse plausible à cette question. Selon cette étude, le fait que l’envie de s’entraîner ne vienne tout simplement pas n’est pas forcément dû à un manque de volonté, mais peut être génétique ! Nous te révélons ce que les chercheurs ont découvert au cours de cette étude. Nous te donnons également des conseils utiles pour trouver quand même la motivation de t’entraîner et ne pas laisser ta génétique devenir une excuse.

Nos Energy Aminos avec caféine et BCAA te donnent le premier coup de pouce nécessaire pour te motiver !

L’entraînement est un booster naturel de l’humeur…

Après l’entraînement, tu te sens heureux et énergisé ! N’est-ce pas ? Cette sensation d’euphorie, également appelée « runner’s high », qui peut également être ressentie par le biais de l’entraînement de force, n’a pas encore été étudiée de manière définitive. Toutefois, une éventuelle approche est la sécrétion d’endorphines produite par le corps. Les endorphines sont également appelées « hormones du bonheur ». Elles stimulent le système de récompense du corps. Après tout, tu as bien mérité une vraie récompense après un entraînement intensif ! Pour ressentir ce sentiment d’euphorie à plusieurs reprises, tu te rends régulièrement à la salle de sport.

… mais pas pour tout le monde

C’est là qu’intervient l’étude des scientifiques néerlandais. En effet, ce processus ne se produit pas chez toutes les personnes pratiquant le sport. Le fait que cette réaction se produise ou non chez toi a une influence déterminante sur ton comportement sportif, et donc sur ton envie de t’entraîner. L’étude a révélé que jusqu’à 37% de cette réaction à l’entraînement, qui varie d’une personne à l’autre, peut dépendre des gènes de l’individu. Impressionnant, non ?

Pour parvenir à ce résultat, les séances d’entraînement sur lesquelles se base l’étude ont été réalisées avec trois groupes.

Le groupe 1 était composé de paires de vrais jumeaux, dont les gènes ne diffèrent guère. Ils ont été comparés à des paires de jumeaux dizygotes, le groupe 2, qui ont environ la moitié de leurs gènes en commun, et à des frères et sœurs, le groupe 3, qui n’étaient pas des jumeaux.

Les vrais jumeaux étaient les plus susceptibles de donner des réponses identiques sur la manière dont ils ressentaient l’entraînement. Tu peux probablement t’en douter, mais les participants dont le quotidien était généralement plus sportif ont indiqué les sensations les plus positives.

Garret Seacat, coach de fitness certifié et entraîneur personnel, souligne, lui aussi, l’influence possible de la génétique sur la motivation à s’entraîner. Il se réfère pour cela à une étude de 2014. Celle-ci avait déjà montré, en utilisant des souris pour l’expérience, que l’envie de faire de l’exercice était plus forte si l’exercice activait leur système de récompense.

Tu veux savoir comment nous aurions motivé les participants ? Probablement avec une récompense sous la forme d’un shake crémeux à la protéine Whey.

Autres raisons des baisses de motivation

Outre la possibilité que tes gènes rendent la motivation à l’entraînement difficile, d’autres facteurs peuvent se mettre en travers de ton chemin, peut-être même de manière tout à fait inconsciente. Nous te montrons lesquels pour qu’ils ne te gênent plus à l’avenir.

#1 Tu te mets la pression

Tu veux absolument perdre du poids ou établir un nouveau record personnel au soulevé de terre ? Avoir des objectifs sportifs sert à rester dans le coup lors de l’entraînement. Néanmoins, n’oublie pas que le chemin est le but. Le plus important dans l’entraînement, c’est que tu y prennes du plaisir, que tu bouges et que tu te sentes bien.

#2 Tu n’as pas encore trouvé le sport qui te convient

Tu ne te sens pas à l’aise dans ton entraînement de musculation ? Ne te force pas, mais cherche un environnement plus agréable ou essaie un tout autre sport. Le plaisir est, comme nous l’avons déjà dit, le facteur le plus important pour faire du sport régulièrement. Tu n’es pas sûr de savoir quel sport te convient le mieux ? Nous t’aidons à le trouver.

#3 Tu manques d’énergie

Que tu veuilles perdre du poids, développer ta musculature ou simplement faire plus d’exercice, ton corps a besoin de suffisamment d’énergie pour fournir les performances que tu souhaites. Sans l’énergie nécessaire, l’entraînement devient vite frustrant et fatigant. Besoin d’inspiration ? Voici à quoi pourrait ressembler ton alimentation avant le sport.

Si tu n’as pas le temps de te concocter un repas avant le sport, notre barre énergétique est l’en-cas parfait. Elle est composée de noix, de graines et d’une portion supplémentaire de caféine : ton en-cas pré-entraînement idéal.

#4 Tu as besoin d’un compagnon d’entraînement

Parfois, nous avons simplement besoin de quelqu’un qui nous donne un coup de pied au derrière. Un partenaire d’entraînement peut parfois faire bouger les choses et te fournir la motivation qui te manque. Le sport, c’est bien, à deux, c’est mieux ! Trouve le partenaire d’entraînement idéal.

Pour maintenir ta propre motivation, Garret Seacat recommande : « Ne laisse pas les petits revers te déstabiliser. Les petites erreurs peuvent arriver. Analyse-les, prends-en conscience pour qu’elles ne t’arrivent plus et ne les laisse pas te déstabiliser ! »

#5 Tu considères le sport comme une obligation

Faire les courses, laver le linge, s’entraîner… ta liste de choses à faire ressemble aussi à ça ? Dans ce cas, il n’est pas étonnant que tu n’aies pas envie de faire du sport. Essaie de changer ton état d’esprit et de ne pas considérer l’entraînement comme une obligation que tu dois accomplir, mais comme une possibilité de te dépenser, de te vider la tête et de t’amuser.

Comme tu peux le constater, le facteur plaisir est un thème récurrent. Et c’est là, à notre avis, que réside la clé d’une motivation durable pour l’entraînement.

Aller plus loin avec foodspring :

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires