Lu en 3 min

La qualité passe avant la quantité : révélations d’une étude sur ce qui importe vraiment concernant le sommeil

Frau schläft

Juste avant de dormir, tu jettes encore un coup d’œil à l’horloge et tu calcules dans combien d’heures le réveil va te tirer de tes rêves : « J’espère que j’aurais au moins huit heures de sommeil ! »

Cela te semble-t-il familier ? Ou fais-tu plutôt partie des personnes qui commencent la journée en pleine forme et reposées après avoir dormi seulement quelques heures, sans aucune trace de manque de sommeil ? Une étude récente de l’Université de Californie – San Francisco, 2022, s’est penchée sur la qualité et la quantité du sommeil et a cherché à savoir si le fait de dormir peu pouvait même être bénéfique pour la santé et, si oui, dans quelles circonstances. Bonne nouvelle pour les petits dormeurs ? Nous te montrons ce que les scientifiques ont découvert.

Ce sur quoi tu peux compter dans tous les cas, ce sont nos gélules de ZN:MG. Elles sont ton soutien quotidien et t’aident à réduire la fatigue et à favoriser la concentration*.

Fais-tu partie de l’élite du sommeil ?

Il y a des personnes qui commencent la journée en pleine forme après 4 à 6 heures de sommeil. Et ce, régulièrement. Dans l’étude actuelle, on les appelle les dormeurs d’élite. Peut-être en fais-tu partie ou peut-être ne peux-tu simplement pas y croire.

Selon l’équipe de chercheurs, les dormeurs d’élite* sont capables d’intégrer les avantages du sommeil pour la santé dans un laps de temps nettement plus petit et efficace et de commencer la journée en étant reposés après 4 à 6 heures de sommeil. Et ce n’est pas tout, loin de là. Ils semblent également présenter une plus grande résistance physiologique et une meilleure résistance aux maladies neurodégénératives, telles que la maladie d’Alzheimer.

Si tu ne fais pas partie de l’élite du sommeil, tu peux bien sûr contribuer au fait de te réveiller plein d’énergie le matin. Notre article t’aidera à bien dormir grâce à nos 8 astuces pour un sommeil réparateur.

Une question de génétique

Que tu fasses partie de l’élite du sommeil ou de l’équipe des gros dormeurs – selon le neurologue Louis Ptáček, l’un des principaux auteurs de l’étude, la quantité de sommeil dont une personne a besoin dépend de sa génétique. Il compare la quantité de sommeil nécessaire à la taille d’une personne : « Il n’y a pas de taille parfaite. Chaque personne est différente. Dans notre étude, nous montrons que c’est exactement la même chose pour le sommeil ».

Commencer la journée en pleine forme et en pleine possession de ses moyens après seulement quelques heures de sommeil peut être un trait de famille. Cette capacité, à laquelle beaucoup d’entre nous aspirent, est également appelée sommeil court naturel. Depuis plus de 10 ans, Ptáček, en collaboration avec le co-auteur senior Ying-Hui Fu, PhD, étudie les personnes au sommeil court. Jusqu’à présent, ils ont pu identifier 5 gènes qui jouent un rôle important dans ce phénomène, mais ils soulignent qu’il en reste encore beaucoup à trouver.

Le sommeil comme bouclier contre les maladies

On pense généralement que le manque de sommeil est lié aux maladies neurodégénératives. Fu teste dans l’étude actuelle une hypothèse qui va à l’encontre de cette supposition : la grande qualité du « sommeil d’élite » peut agir comme un bouclier pour le corps et ainsi contrecarrer les maladies neurodégénératives. L’étude souligne que chez les personnes ayant « ces gènes du sommeil court », le cerveau peut effectuer ses tâches efficacement en moins de temps pendant le sommeil, ce qui permet d’éviter un manque de sommeil, et ce malgré une durée de sommeil réduite.

Le système immunitaire est également un bouclier pour ton corps, que tu peux soutenir par une alimentation saine et équilibrée. Nos Daily Vitamins assurent ton apport quotidien en vitamines** et te fournissent pour cela des fruits et des légumes sous forme de gélules.

Pour prouver cette hypothèse, des souris dont les gènes étaient prédisposés à un sommeil court et à la maladie d’Alzheimer, ont été étudiées. Les chercheurs sont arrivés à la conclusion que les cerveaux des souris produisaient moins de cellules caractéristiques de la maladie neurodégénérative.

Selon Fu, un sommeil de qualité pourrait également constituer une protection prometteuse contre d’autres maladies cérébrales. D’autres recherches sont encore en cours, mais tu devrais déjà entretenir un sommeil réparateur. Comment notre beurre de cacahuètes peut-il t’aider ? Découvre les bienfaits de notre beurre de cacahuètes sur le sommeil.

 

Ces articles de foodspring pourraient aussi t’intéresser :

*Le magnésium contribue à réduire la fatigue et l’épuisement.

** La vitamine D contribue au fonctionnement normal du système immunitaire. La vitamine B12 contribue au fonctionnement normal du système nerveux.

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires