Lu en 4 min

Quels sont les effets de l’alcool sur ton corps ?

Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

Un verre de champagne pour trinquer, une bière après le travail pour se détendre, ou encore un cocktail à prendre en toute convivialité : il y a toujours une occasion pour consommer de l’alcool. Ce n’est pas sans raison que 7,1% à 12,6% des Français adultes consomment quotidiennement de l’alcool. Mais que se passe-t-il réellement dans notre corps lorsque l’on boit de l’alcool ? Quelle est l’influence de la bière, du vin et des autres boissons alcoolisées sur tes progrès en matière de fitness et de perte de poids ? Découvre dans cet article tout ce que tu dois savoir sur les effets de l’alcool et le risque que sa consommation représente pour ton organisme et ta santé.

Qu’est-ce que l’alcool ?

Lorsqu’on parle d’alcool, il faut mentionner le composé chimique éthanol. Les boissons alcoolisées en contiennent beaucoup – en plus de contenir du sucre et d’autres additifs. D’un point de vue biochimique, l’éthanol est un poison cellulaire qui peut nuire à l’organisme à bien des égards, avoir un effet enivrant, et même aller jusqu’à créer une dépendance.

L’éthanol, qui est un alcool potable, est incolore et a un goût âcre et ardant. Il est produit par la fermentation de différentes matières végétales comme le raisin ou l’orge.

Outre l’éthanol, il existe d’autres alcools comme le méthanol ou le glycol, mais ils ne peuvent pas être bus. On les trouve par exemple dans les produits de nettoyage et les désinfectants. Tu as envie de savoir exactement ce que ton prochain cocktail contient ? Notre recette de mojito à la framboise a une liste d’ingrédients claire, simple et ne contient pas d’alcool !

Comment le corps absorbe-t-il l’alcool ?

Après avoir bu une gorgée d’alcool, celle-ci pénètre dans le corps par les muqueuses de la bouche, de l’estomac et de l’intestin grêle. Elle atteint ensuite la circulation sanguine, d’où elle est transportée vers différents organes où l’alcool fait effet. La concentration maximale d’alcool dans le sang est atteinte au bout de 30 à 60 minutes environ après sa consommation.

Après quoi, l’alcool est à nouveau éliminé, à condition que l’on arrête de boire. Le corps en perd une petite partie dans l’urine, la sueur et la respiration. Mais c’est le foie qui fait le plus gros du travail. L’une de ses tâches consiste, en effet, à détoxifier le sang. C’est ainsi que le corps d’un adulte élimine en moyenne 0,1 pour mille par heure.

Comment l’alcool peut-il nuire au corps ?

Lorsque l’alcool pénètre dans l’organisme par les muqueuses, il déclenche différents processus qui, eux-mêmes, entraînent une sensation particulière et même un certain risque :

  1. L’alcool déconcentre et désoriente un individu : l’alcool inhibe le traitement des signaux dans le cerveau. Si de petites quantités d’alcool peuvent avoir un effet relaxant, une concentration élevée limite la perception, la concentration et la capacité de réaction. La désorientation peut également être une conséquence¹.
  2. L’alcool provoque de la fatigue : l’alcool prive le corps d’eau et donc de minéraux importants. Si l’on ne rééquilibre pas son niveau d’hydratation, on peut ressentir une forte fatigue.²
  3. L’alcool a un effet anesthésiant : à partir de deux à trois pour mille, le corps est engourdi par l’alcool, jusqu’à la perte de conscience. Des problèmes respiratoires et des vomissements peuvent également survenir suite à une forte consommation d’alcool.³
  4. L’alcool peut provoquer le cancer : la dégradation de l’alcool dans le foie fabrique un produit intermédiaire, l’acétaldéhyde, que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a classé comme cancérigène.⁴
  5. L’alcool endommage le foie : la dégradation de l’alcool produit des acides gras qui s’accumulent principalement dans le foie. À la longue, cela peut entraîner un engraissement et, plus tard, des lésions chroniques du foie comme la cirrhose. L’inflammation du pancréas tient également lieu de conséquence tardive possible.⁵
  6. L’alcool entraîne des problèmes de mémoire : la consommation d’alcool attaque les cellules cérébrales, de sorte que la masse cérébrale peut diminuer à long terme. Cela peut entraîner des pertes de mémoire et même des troubles psychiques.⁶

Quelle est l’influence de l’alcool sur la combustion des graisses et le développement musculaire ?

Tu veux perdre du poids ou te muscler et tu te demandes si l’une ou l’autre boisson alcoolisée ne pourrait pas venir saboter tes objectifs ? Une consommation excessive ou régulière d’alcool peut, sans aucun doute, ruiner tes progrès en matière d’entraînement, et ce pour plusieurs raisons.

Outre les effets possibles de la consommation d’alcool sur le foie et le cerveau, il ne faut pas négliger le fait que les boissons alcoolisées contiennent beaucoup de calories. Un gramme d’alcool contient 7 kCal. La même quantité de sucre contient à peine 4 kCal. Un seul cocktail équivaut donc à un repas copieux. De plus, l’alcool ne contient que des calories vides : en dehors de l’énergie, il ne contient aucun nutriment essentiel.

De plus, après quelques verres, le corps est d’abord occupé à éliminer l’alcool. Cela signifie que le métabolisme des graisses est en retard et qu’il est inhibé – ce qui n’est pas une bonne nouvelle si tu veux perdre du poids. De plus, de nombreuses personnes observent qu’après une soirée alcoolisée, elles ont davantage faim de sucreries ou d’aliments gras le lendemain. C’est une autre raison pour laquelle l’alcool peut saboter ton objectif de perte de poids ou de prise de muscle.

Autre effet négatif possible de l’alcool sur tes objectifs fitness : le fait que le corps sécrète davantage de cortisol, l’hormone du stress. Un excès de cette hormone peut notamment perturber la régénération, entraîner des troubles du sommeil et provoquer la rétention d’eau. De plus, un taux élevé de cortisol inhibe la production de testostérone, l’une des principales hormones de croissance responsables de la construction musculaire. Pour obtenir des réponses à la question : « Quels sont les effets du cortisol et comment diminuer son taux ? », n’hésite pas à consulter notre article. Sache simplement que consommer de l’alcool n’est pas une bonne idée si tu souhaites faire des progrès rapides en termes de croissance musculaire.

Effets de l’alcool : notre conclusion

  • L’alcool potable est un composé chimique appelé éthanol – un poison cellulaire qui a un effet anesthésiant et peut créer une dépendance.
  • L’alcool est absorbé par l’organisme via les muqueuses et atteint différents organes via le sang.
  • La consommation d’alcool peut avoir des conséquences au niveau santé : elle peut provoquer une certaine sensation de mal-être, voire même des dégâts dans le cerveau et le foie. Elle peut aussi perturber la perception et provoquer des maladies.
  • Un gramme d’alcool contient presque deux fois plus de calories que la même quantité de sucre.
  • La consommation d’alcool inhibe la combustion des graisses et le développement musculaire.

En savoir plus avec foodspring :

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • ¹Alcohols’s damaging effects on the brain (2004),  https://pubs.niaaa.nih.gov/publications/aa63/aa63.htm [13.10.2021].

  • ² Alcohol and fatigue. Sedative effects of drinking can also initiate other physical responses in the body, https://www.health.harvard.edu/mind-and-mood/alcohol-and-fatigue [13.10.2021].

  • ³ Understanding the dangerous of alcohol overdose, https://www.niaaa.nih.gov/publications/brochures-and-fact-sheets/understanding-dangers-of-alcohol-overdose [13.10.2021].

  • ⁴ Gesundheitliche Bewertung von Acetaldehyd in alkoholischen Getränken, https://mobil.bfr.bund.de/cm/343/gesundheitliche_bewertung_von_acetaldehyd_in_alkoholischen_getraenken.pdf [13.10.2021].

  • ⁵ Health risks and benefits of alcohol consumption (2000), https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6713002/, [13.10.2021].

  • ⁶ Alcohol-related Neurodegeneration and Recovery. Mechanisms From Animal Models (2008), https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3860462/ [13.10.2021].

Articles similaires