Lu en 9 min

Veganuary : 15 conseils pour rester vegan après le mois de janvier !

Rédactrice & Coach en fitness
Julia est une coach en fitness. Elle rédige nos articles traitant du fitness et de la nutrition, et prépare nos programmes d’entraînement gratuits.

Le Veganuary correspond à la campagne « janvier vegan » (vegan January). Dans le même esprit que les bonnes résolutions, cela consiste à adopter une alimentation exclusivement végétale du 1er au 31 janvier. Le Veganuary n’est pas un plaidoyer en faveur du véganisme, mais il invite tout simplement à essayer une alimentation dépourvue de viande, à découvrir des produits vegan et à accorder davantage d’attention à ses habitudes alimentaires. Le premier Veganuary a eu lieu en 2014.

Pour participer, c’est très facile, il te suffit de manger vegan tout le mois de janvier. Tu peux le faire seul ou à plusieurs. De nombreuses organisations ainsi que les instigateurs du Veganuary eux-mêmes proposent des newsletters ou des blogs regorgeant d’idées et de conseils utiles.

La campagne Veganuary a plus d’envergure qu’il n’y paraît. En 2021, plus d’un demi-million de personnes originaires de plus de 200 pays et territoires ont partagé sur Instagram, Facebook ou TikTok avec le hashtag #veganuary leurs expériences avec cette alimentation totalement dépourvue de produits d’origine animale.

De nombreuses chaînes de supermarchés, discounters et entreprises à travers le monde soutiennent leurs clients en leur proposant des idées de repas et des offres. Si tu souhaites manger vegan, nous aussi nous te soutenons dans ta démarche ! C’est pourquoi tu trouveras dans notre boutique une section regroupant tous nos produits vegan.

Manger vegan tout le mois de janvier : pourquoi ?

Suivre le Veganuary peut être en raison de plein de choses ! Pour ta santé, les animaux et le climat… Il existe diverses raisons de réduire sa consommation de viande. Pour toi et pour les autres.

Les aliments d’origine végétale…

  • ont besoin de moins de ressources (alimentaires) pour leur production.
  • sont, entre autres pour cette raison, à l’origine de moins d’émissions de CO₂.
  • permettent d’économiser de l’eau.
  • nécessitent moins de pesticides, car les aliments des animaux d’élevage sont souvent bourrés de pesticides.
  • contribuent à réduire l’exploitation des forêts tropicales, destinée à produire de la nourriture pour les animaux. Le soja utilisé pour fabriquer le tofu ne provient d’ailleurs généralement pas de la déforestation des forêts tropicales. Pour en savoir plus sur le sujet, jette un œil à notre article sur le soja.
  • évitent la souffrance animale.
  • renferment (dans le cadre d’une alimentation saine) moins d’acides gras saturés et d’acides gras trans.
  • apportent une multitude de vitamines et minéraux, à condition bien sûr de manger sainement.

Pour découvrir les facteurs (nutritionnels) les plus importants à connaître sur l’alimentation vegan, consulte notre article sur le régime vegan.

Cette résolution de la nouvelle année te permet de tester le véganisme. Pour cela, tu ne dois manger aucun produit d’origine animale pendant un mois entier. Cela te permet d’expérimenter les bienfaits de l’alimentation 100 % végétale et de tester tranquillement toute sorte de recettes vegan.

Vois le Veganuary comme un challenge, cela t’évitera de reprendre rapidement tes anciennes habitudes en te remettant à grignoter du chocolat au lait entier lorsque tu es stressé. Considère cela comme l’occasion de découvrir de nouvelles choses. Un nouvel univers de saveur, de nouvelles recettes et une nouvelle sensation de bien-être s’offrent à toi. La campagne Veganuary invite à diminuer sa consommation de façon ludique et sans contrainte.

15 conseils pour continuer à manger vegan même après le Veganuary

Relever un défi pendant un mois, c’est plus que faisable. Mais si tu souhaites poursuivre ce régime vegan sur le long terme ou devenir flexitarien en réduisant durablement ta consommation de produits d’origine animale, cela requiert d’importants changements dans ta vie.

Car après tout, nos pratiques alimentaires et nos achats sont des habitudes. Et pour les changer, cela peut parfois s’avérer difficile. Grâce à ces 15 conseils, tu pourras continuer à manger vegan même après le Veganuary.

Conseil n° 1 : Fais le Veganuary correctement

Venir à bout d’un défi d’un mois peut s’avérer plutôt difficile. Renoncer une fois à la sauce bolognaise et au parmesan dans ses pâtes, ce n’est pas si terrible. Mais le faire à répétition ne procure aucun plaisir et n’est pas sain non plus. L’alimentation végétale, ce n’est pas manger des plats connus en enlevant des ingrédients. Non, cela consiste plutôt à manger d’autres choses.

Prends le temps de découvrir de nouvelles recettes, les différents produits vegan et d’autres aliments. Concentre-toi sur toutes les choses que tu peux désormais manger au lieu de celles qui ne te sont plus autorisées.

Si tu cherches des idées de recettes fitness vegan et saines, jette un œil à notre base de données gratuite.

Green Goddess Bowl Rezept

Conseil n° 2 : Mange tes plats préférés, mais en version vegan

Quel est le plat que tu préfères le plus au monde ? Et quel plat de ton enfance voulais-tu remanger depuis longtemps ? Il existe d’incroyables variantes vegan pour presque tout. Que ce soit avec des produits transformés vegan ou des aliments frais, tu trouves des sauces, des alternatives à la viande et des desserts. Que penses-tu par exemple de nos Muffins Protéinés vegan ? Tu dois absolument les tester !

Conseil n° 3 : Manger vegan au quotidien ? Pas de problème !

Pour intégrer des plats entièrement végétaux dans ton quotidien, commence par analyser tes habitudes. Qu’est-ce que tu manges et à quel moment ? Qu’est-ce qui est déjà vegan dans ton alimentation et où as-tu besoin d’alternatives équivalentes ? Profite du Veganuary pour trouver et tester ces alternatives.

Conseil n° 4 : Manger vegan à l’extérieur ? Pas de souci non plus !

Les en-cas classiques ne sont généralement pas vegan et, bien souvent, pas sains non plus. Le batch cooking vegan permet d’économiser du temps et d’être toujours bien préparé même lorsque l’on mange à l’extérieur. Et si l’on n’a pas le temps de cuisiner, avoir une bonne réserve d’en-cas vegan et sains peut être une bonne solution.

Conseil n° 5 : Profite du Veganuary pour apprendre

Apprends-en davantage sur les aliments et les recettes, mais aussi sur les nutriments. La première étape consiste à connaître tes besoins en nutriments. Sers-t’en ensuite comme base pour sélectionner les aliments vegan qui constitueront tes repas.

Consulte cet article pour découvrir un aperçu des nutriments essentiels dans une alimentation vegan.

Conseil n° 6 : Remets en question tes habitudes dès le mois de janvier

Quelles collations non vegan aimes-tu grignoter entre les repas ? Dans quels restaurants commandes-tu toujours des pâtes au fromage ou des escalopes panées ? Réfléchis au préalable à l’endroit où tu iras à la place ou à l’alternative que tu aimerais manger. Il est plus facile de prendre ce genre de décision en amont que dans le feu de l’action. Et n’hésite pas à poser des questions ! La plupart des restaurants proposent sur demande des menus vegan à leurs clients.

Conseil n° 7 : Prends des résolutions

Fais en sorte d’avoir toujours tes aliments vegan préférés dans tes réserves. Comme ça, en cas de fringale soudaine, tu auras de quoi te mettre sous la dent au lieu d’ouvrir ton frigo, de constater qu’il est vide et de finir par commander une pizza. Si tu ne vis pas avec des carnivores ou des végétariens, bannis les en-cas non vegan de chez toi.

Conseil n° 8 : Informe ta famille et tes amis de ton nouveau régime alimentaire

Et le plus tôt sera le mieux, surtout si tu as prévu d’aller manger chez eux. Sois compréhensif s’ils se sentent dépassés ou s’ils ne sont pas d’emblée emballés par la nouvelle. Propose-leur des idées de recettes, de les aider à cuisiner ou même de contribuer au menu en apportant quelque chose.

Sois compréhensif en cas de réticences des autres et explique-leur pourquoi tu as décidé d’adopter ce nouveau mode de vie, sans être moralisateur ni essayer de les convertir. Tu les mettras ainsi dans de bonnes conditions pour qu’ils soient compréhensifs et qu’ils veuillent échanger sur le sujet.

Conseil n° 9 : Trouve des alliés

À deux ou en groupe, c’est non seulement plus simple, mais aussi bien plus amusant. Échangez, cuisinez ensemble, allez à des salons vegan, etc. Outre le fait d’obtenir des idées de recettes, la campagne #veganuary offre également la possibilité de rencontrer des gens.

©visualspace

Il existe différents réseaux et groupes qui se retrouvent soit uniquement en ligne soit dans leurs régions. Dans de nombreuses villes plus petites ou villages, des tables rondes sur le véganisme sont régulièrement organisées. C’est l’occasion idéale de rencontrer de nouvelles personnes et d’apprendre de leurs expériences.

Conseil n° 10 : Fais appel à ta compassion

Si à un moment donné tu te demandes à quoi ça sert de faire tout ça, repense à l’impact que peut avoir chaque décision individuelle et fais appel à ta compassion.

Moins l’on produit de céréales pour l’alimentation des animaux, plus il y a de surfaces agricoles disponibles pour l’alimentation des populations humaines qui, bien souvent, meurent de faim alors que les champs qui se trouvent à côté de chez elles font pousser de la nourriture destinée aux animaux d’élevage des Occidentaux. C’est également bon pour le climat, et la planète restera peut-être un peu plus longtemps un endroit où il fera bon vivre pour les générations futures. Et tout ça parce que tu as réduit ou supprimé les produits d’origine animale de ton alimentation.

Conseil n° 11 : Abonne-toi à des newsletters vegan

Les newsletters ont deux avantages. D’un côté, elles te rappellent que tu n’es pas seul. De l’autre, elles te donnent des idées et des conseils sur la cuisine végétale. En recevant les newsletters des groupes de ta région ou des sites répertoriant les restaurants vegan, tu seras également mis au courant des nouvelles ouvertures et des événements qui ont lieu dans ta région. Peut-être même qu’il y aura des événements post-veganuary près de chez toi ?

Le challenge foodspring 7 jours de régime vegan est également idéal pour trouver un peu d’inspiration après le Veganuary.

Conseil n° 12 : Découvre des restaurants vegan

Le nombre de restaurants 100 % vegan augmente en permanence depuis 2013. En 2021, il y en avait 298 rien qu’en Allemagne. Par ailleurs, la plupart des restaurants proposent des options vegan ou, sur demande, des menus vegan entiers. En demandant à tes restaurants habituels s’ils ont des plats végétaliens, tu leur indiques qu’il y a une demande et leur envoies ainsi un message important afin qu’ils se mettent à une cuisine durable et respectueuse de l’environnement.

Conseil n° 13 : Vis le moment présent

Le cerveau est vite dépassé lorsqu’une chose doit durer pour toujours ou même seulement 10 ans. Alors, commence par choisir de manger vegan pendant un mois entier. Puis, peut-être pendant encore un autre mois, une autre semaine, un autre repas. Trouve le rythme qui te convient. À toi de décider librement ce que tu souhaites faire au lieu de te plier à une contrainte que tu t’es imposée.

Conseil n° 14 : N’oublie pas quelle est ta motivation

Les jours où tu manques de motivation, souviens-toi de la raison pour laquelle tu as commencé le Veganuary et celle pour laquelle tu souhaiterais poursuivre ce régime alimentaire après. Ce petit coup de mou ou ce cheesecake valent-ils vraiment la peine que tu envoies balader tes motivations ?

Conseil n° 15 : L’imperfection est la nouvelle perfection

Chaque produit animal que tu ne consommes pas a un impact positif sur le climat, le bien-être animal et les ressources. Réfléchis-y : si seulement la moitié des citoyens allemands consommaient un steak de moins par semaine, ce seraient env. 96 millions de steaks en moins par mois. 1 152 millions de steaks par an. Quelques vaches seraient ainsi épargnées et l’on pourrait économiser des tonnes d’aliments pour animaux, d’eau, de transports et, si tu ne t’es pas entièrement converti au bio, de pesticides. Ta décision compte. Toujours. Souviens-toi de ça lorsque tu doutes parce que tu as tout de même mangé du chocolat au lait, un œuf au plat ou un burger.

Manger vegan : notre conclusion

Pour continuer à manger vegan après le Veganuary, il peut être utile de…

  • vouloir modifier tes habitudes.
  • voir la cuisine végétale comme une richesse plutôt qu’une privation.
  • te rappeler tes motivations et l’impact positif massif de l’alimentation végétale sur le climat, le bien-être animal, la famine et ta propre santé.
  • comprendre comment t’alimenter sainement en fonction de tes besoins.
  • rencontrer d’autres personnes pour échanger et s’inspirer mutuellement.

Plus d’articles de foodspring sur le véganisme :

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires