5 min read

Les 7 choses que je ne savais pas avant ma formation de yoga

Frauen beim Yoga
By: Kristina Lauer

Ce qui m’a toujours fascinée dans le yoga, c’est le mélange d’une pratique à la fois douce et exigeante. Au fil de ma pratique, je me suis de plus en plus rendue compte que je créais un lien plus fort avec moi-même grâce au yoga. Dans aucun autre sport que j’ai essayé jusqu’à présent, en effet, mes propres sensations n’étaient autant mises en avant. J’ai ensuite souhaité partager cette expérience avec d’autres, donc j’ai décidé d’enseigner le yoga moi-même.

J’ai eu envie de suivre une formation de yoga dès la période de mes études. Mais ce n’est que quelques années plus tard que j’ai enfin osé franchir ce pas, et je suis heureuse d’avoir pris cette décision. Tout ce que j’y ai appris jusqu’à présent a eu des influences positives à la fois pour ma propre pratique et dans ma vie de tous les jours. Tu veux savoir de quoi il s’agissait, exactement ? Bien sûr que je ne vais pas garder ça pour moi, et je vais te révéler 7 choses que tu peux utiliser pour toi et ta pratique du yoga.

Et si tu n’as jamais fait de yoga auparavant, je te conseille tout simplement d’essayer. Tu n’as rien à perdre, et ce sera toujours une expérience de plus à ton actif ! Ici, tu vas pouvoir apprendre tout ce que tu as besoin de savoir pour bien débuter lors de ton premier cours de yoga.

1 – Le yoga, c’est bien plus que des asanas

Les postures de yoga, que l’on appelle aussi des asanas, sont probablement la première chose à laquelle on est confronté lors d’un cours de yoga. Si on le traduit littéralement, asana signifie « l’assise », car à l’origine, le yoga se pratiquait en position assise. Moi aussi, je me suis d’abord concentrée sur les asanas impliquant le corps, et j’ai essayé de les exécuter de la manière la plus parfaite possible. Or ils ne constituent pas du tout l’objectif majeur du yoga, mais plutôt le moyen d’atteindre sa finalité. Les asanas visent à t’aider à te concentrer sur le moment présent. Ils te préparent à la méditation qui suit l’entraînement et t’aident à relier le corps, l’esprit et l’âme. Alors, surtout ne te laisse pas décourager si tu ne réussis pas tout de suite à faire un asana. Concentre-toi plutôt sur les sensations dans ton corps.

2 – Il te faut adapter ta pratique par rapport à ton corps, et non l’inverse

Je suis issue du secteur du fitness, dans lequel la performance est souvent considérée comme la priorité. J’ai donc toujours visé l’amélioration lors des séances. Ne me fais pas dire ce que je ne dis pas : s’entraîner sérieusement en vue d’un objectif est important. Avoir des objectifs et les atteindre, c’est motivant et amusant. Je le fais encore aujourd’hui ! Cependant, dans le passé, je me suis souvent trop poussée sans écouter mon corps. Le yoga m’a appris qu’il était possible de faire encore mieux.

Dans la pratique du yoga, l’accent est mis sur les sensations et le respect des limites de son propre corps. Si aujourd’hui je ne suis pas d’humeur à faire des pompes yogiques associées à différentes variations de planches, mais davantage à faire une pratique tranquille qui insiste sur les exercices de respiration, alors soit. Écoute ton corps ! Cette attitude m’a aussi aidée à aborder mon entraînement de fitness en salle d’une manière complètement différente.

3 – Savanasa, c’est bien plus que simplement s’allonger

Dans Savasana, également appelée la posture du mort, on est allongé bien immobile sur le dos, on ferme les yeux et on essaie de laisser ses pensées s’apaiser. J’ai vraiment eu beaucoup de mal lors de mes premiers Savanasas. Je ne savais pas quoi faire de moi-même et j’avais hâte que l’exercice se termine, jusqu’à ce que j’en comprenne le sens. Savasana vise à t’aider à ressentir ce que la pratique a produit chez toi. Tu passes ton corps en revue, tu sens où il reste encore des tensions et tu essaies de les relâcher. Pendant ce temps, laisse passer tes pensées sans qu’elles ne t’envahissent. Ce qui m’a aidée, c’est de me concentrer sur ma respiration ou de passer mentalement mon corps en revue de la tête aux pieds.

4 – Ta respiration est plus importante que tu ne le penses

Tu penses que ta respiration est quelque chose de totalement naturel et que tu n’as pas besoin de la pratiquer, n’est-ce pas ? Eh bien si ! Ta respiration produit de grands effets sur toi et peut aussi bien t’apaiser que te dynamiser. À quelle fréquence prends-tu le temps d’inspirer et d’expirer profondément, en toute conscience ? Jamais ? Avant ma formation de yoga, je ne prêtais pas non plus beaucoup d’attention à ma respiration. Mais j’ai appris qu’elle joue un rôle central et reflète mon bien-être. Lorsque je suis agitée ou stressée, ma respiration change aussi. Avec le Pranayama, que l’on appelle aussi régulation de l’énergie, tu apprends à maîtriser ta respiration en conscience, ce qui peut alors apaiser tes pensées. Ne sous-estime pas les exercices de respiration du yoga et laisse-toi guider pour y arriver. Ça en vaut la peine !

En savoir plus : tu souhaites en apprendre davantage sur les différentes techniques de respiration et comment les appliquer ? Alors continue à lire !

5 – Le yoga, ce n’est pas une compétition

Lorsque l’on regarde autour de soi, dans un cours de yoga, l’on remarque parfois certains pratiquants expérimentés qui tiennent facilement l’équilibre sur les mains et d’autres asanas avancés. Cela peut être assez déstabilisant. En tant que future enseignante de yoga, je me suis demandée à quel point je devais maîtriser les asanas pour pouvoir enseigner. Mais la bonne nouvelle, c’est qu’on ne vise pas la perfection. Renonce aussi à te comparer aux autres pratiquants. Dès que tu regardes à gauche et à droite, tu écartes ton attention de toi-même. L’objectif est de faire exactement le contraire.. Lorsque tu tiens une posture de yoga, concentre-toi sur toi-même et trouve l’équilibre entre tension et détente. Cela te met dans un état de bien-être et tu peux laisser l’asana exercer son effet sur toi. Peu importe jusqu’où tu vas, c’est OK.

6 – Ta pratique du yoga ne se limite pas à ce qui se passe sur ton tapis

De nombreuses personnes associent le yoga à des exercices physiques ou à la méditation. Pourtant le yoga, c’est bien plus que ça ! La philosophie qui sous-tend le yoga concerne tous les domaines de la vie. Ça ne signifie pas qu’il faut être vegan pour pratiquer le yoga. Mais cela vaut également la peine de pratiquer d’autres formes de yoga dans ta vie de tous les jours. Mon préféré, c’est le Karma Yoga. Il s’agit d’agir avec désintéressement. En d’autres termes, tu fais de bonnes actions au quotidien sans rien attendre en retour. Cela peut t’aider à être plus heureux et à améliorer tes relations avec les autres.

7 – Le yoga réconcilie les contraires

Le Hatha Yoga correspond à un yoga axé sur le corps, à la manière de ce que l’on peut connaître dans une salle de sport. Ha signifie soleil, et Tha signifie lune. C’est pourquoi un cours de yoga est structuré de manière à alterner tension et détente. Chaque asana a soit un effet plus calmant et relève de la catégorie Tha, soit un effet dynamisant et est donc Ha. La plupart du temps, si tu remarques qu’une posture est particulièrement fatigante, elle est sans hésitation Ha ! Cet équilibre a un effet bénéfique et peut également s’expérimenter dans la vie de tous les jours. Si tu remarques que tu subis actuellement beaucoup de stress, essaie de ralentir un peu la cadence. Si tu sens plutôt mou, tu devrais inclure plus d’activité et de mouvement. Ça semble logique, mais nous n’en sommes pas toujours conscients.

En savoir plus : si tu souhaites en savoir plus sur le Hatha Yoga, continue à lire !

Pour aller plus loin avec foodspring :

Article sources
We at foodspring use only high-quality sources, including peer-reviewed studies, to support the facts within our articles. Read our editorial policy to learn more about how we fact-check and keep our content accurate, reliable, and trustworthy.