Lu en 8 min

Son binaural : les ondes acoustiques permettent-elles d’améliorer la concentration et le sommeil ?

son binaural

Ouvre grand tes oreilles ! Grâce à ses ondes acoustiques, le son binaural ou battement binaural permettrait d’améliorer la productivité et la mémoire et pourrait même aider à lutter contre les troubles du sommeil. Nous avons ouvert nos écoutilles afin de te révéler ce dont il s’agit exactement et quels sont les bienfaits que l’on prête à ce phénomène.

Qu’est-ce que le son binaural ?

Le fait que les sons ont un impact sur nous n’a rien de nouveau. Lorsque tu es de mauvaise humeur, ta chanson préférée peut parfois faire des merveilles et venir égayer ta journée ou raviver de jolis souvenirs. Et ce n’est pas un hasard ! Les souvenirs sont souvent associés à certains morceaux de musique. Il est particulièrement facile de nous rappeler d’événements ou d’informations lorsque ces derniers sont liés à des émotions positives ou négatives. Et c’est exactement le cas avec la musique. Elle est souvent associée à des émotions1.

Le fait d’écouter de la musique en faisant du sport peut avoir un réel impact sur toi et booster ta motivation ! Soudainement, tu parviens à déployer davantage d’énergie pendant ta séance. Il en va de même pour se détendre. Les musiques douces peuvent t’aider à décompresser et à surmonter ton stress quotidien. Ta respiration s’apaise et ta fréquence cardiaque ralentit.

Notre conseil : besoin d’un petit coup de fouet supplémentaire pour ton prochain entraînement ? Outre une musique adaptée, une dose de caféine peut t’apporter davantage d’énergie et de concentration ! Essaie donc nos Sparkling Aminos, pauvres en sucre mais riches en caféine végétale.

sparkling aminos

Découvrir nos Sparkling Aminos

Que signifie binaural ?

As-tu déjà entendu parler du son binaural ? C’est le physicien allemand Heinrich Wilhelm Dove qui a découvert ce phénomène en 1839. Il s’agit d’une perception sensorielle spéciale d’ondes sonores dans deux fréquences différentes. Le terme binaural signifie « avec les deux oreilles » et fait ici référence au fait que l’oreille droite et l’oreille gauche perçoivent les sons séparément.

Comment le son binaural est-il produit ?

Le son binaural, c’est lorsque tu perçois à gauche et à droite des fréquences similaires qui se différencient légèrement l’une de l’autre. Ces fréquences différentes sont entendues en même temps, créant ainsi une superposition des ondes sonores dans le cerveau. Nous percevons certes les bruits avec nos oreilles, mais la véritable perception auditive se produit dans le cerveau. Ce qui signifie que les battements binauraux ne sont disponibles qu’au sein de notre perception interne et sont une sorte de leurre acoustique.

Exemple : si tu entends à la fois un son de 220 hertz dans l’oreille gauche et un autre de 224 hertz dans l’oreille droite, tu devrais pouvoir percevoir la différence de 4 hertz sous forme de son binaural. Ton cerveau crée alors des ondes sonores d’une fréquence de 4 hertz. Par ailleurs, le hertz est une unité de mesure qui représente le nombre d’oscillations d’un son par seconde.

Le Dr G. Oster, biophysicien américain, a poursuivi les recherches sur le sujet et a découvert que le son binaural ne pouvait être perçu que lorsque sa fréquence est inférieure à 1 500 Hz. De plus, il a constaté que la différence entre les deux fréquences ne doit pas être supérieure à 30 Hz pour que l’être humain puisse faire l’expérience du son binaural2.

Même à un volume sonore très faible et à une fréquence inférieure à 20 Hz, ce phénomène est perceptible par l’homme2. En comparaison, la plage d’audition d’un être humain qui entend bien est de 20 à 20 000 hertz. Plus ce nombre est petit, plus le son est grave. Tu peux donc faire l’expérience du son binaural même à un volume sonore très faible et non perceptible par l’oreille humaine.

D’ailleurs, pour ce faire, il te faut impérativement des écouteurs ou un casque stéréo. Ton oreille droite et ton oreille gauche pourront alors percevoir les différentes fréquences séparément, garantissant ainsi une audition binaurale.

personne s'entraînant sur la plage, casque sur les oreilles
©jacoblund

Quel est l’intérêt du son binaural ?

Dans le cerveau humain également, les ondes sont générées dans différentes gammes de fréquences selon l’activité effectuée et peuvent, par exemple, être mesurées à l’aide d’un électroencéphalogramme (EEG) placé sur la tête. L’EEG permet de traduire l’activité des cellules nerveuses en ondes.

L’évolution de ces ondes dépend de si tu es actuellement en train de dormir ou réveillé et de si tu es concentré ou fatigué. Ainsi, la fréquence sera élevée si tu es concentré à apprendre, car tu traites à ce moment-là beaucoup d’informations. Si tu dors ou médites, la fréquence des ondes cérébrales diminuera en conséquence3.

L’idée sous-jacente à l’utilisation volontaire du son binaural est que le cerveau se laisse influencer par lui. Certaines fréquences de sons binauraux seraient en mesure d’apaiser ou de stimuler de façon ciblée une personne en générant la différence de fréquence correspondante dans le cerveau.

Tes 5 fréquences cérébrales3

Selon l’activité effectuée, ton cerveau produit des ondes de différentes fréquences :

Les ondes delta (0,5 à 3,5 Hz)

Ces ondes lentes synchronisent le sommeil profond. Cet état, dans lequel tu ne rêves pas, est très important pour bénéficier d’un sommeil réparateur. Pendant ce temps-là, ton organisme libère des hormones essentielles à ta récupération et à la réparation de tes cellules.

Les ondes thêta (4 à 7 Hz)

Elles sont générées lorsque tu t’endors ou que tu es très fatigué.

Les ondes alpha (8 à 13 Hz)

Tu te trouves ici dans un état d’éveil, tout en ayant les yeux fermés, par exemple lorsque tu médites ou rêvasses.

Les ondes bêta (14 à 30 Hz)

Ces ondes apparaissent lorsque tu as les yeux ouverts, que tu perçois les stimuli sensoriels de ton environnement et que tu es mentalement actif.

Les ondes gamma (plus de 30 Hz)

Les ondes gamma sont générées lorsque tu es concentré et en phase d’apprentissage intensif. C’est ici que se rencontrent productivité et créativité, garantissant ainsi les meilleures performances mentales possibles.

Ausreichender Schlaf für den Muskelaufbau
©iStock/Geber86

Utilisé à la fréquence adéquate, on dit que le son binaural a des effets positifs. Ainsi, les ondes gamma permettraient d’améliorer la concentration. À l’inverse, les basses fréquences peuvent être source de détente et aider à lutter contre les troubles du sommeil.

Les bienfaits du son binaural : qu’en disent les études ?

Les bienfaits du son binaural sont encore sujets à controverse. De nombreuses études sont en cours afin d’observer dans quelle mesure il peut aider les gens.

La concentration et l’humeur

Une étude4 a permis d’observer si les sons binauraux dans les gammes de fréquences bêta, thêta et delta avaient des conséquences sur l’humeur et la performance des sujets durant une activité, et si oui, lesquelles. Ainsi, lors de trois jours différents, 29 participants ont dû s’adonner à une activité pendant 30 minutes tout en écoutant en bruit de fond des sons dans les gammes de fréquences bêta (16 et 24 Hz) ou thêta/delta (1,5 et 4 Hz).

Les activités effectuées avec des sons binauraux dans la gamme de fréquences bêta ont été réalisées plus efficacement que celles effectuées avec des ondes thêta/delta. Par ailleurs, les participants à l’étude ont rapporté que leur humeur était meilleure lorsqu’ils écoutaient des sons dans la gamme de fréquences bêta. Les résultats laissent donc penser que les ondes bêta améliorent les performances et l’humeur.

Le sommeil

Une étude pilote5 s’est penchée sur le fait de savoir si les sons binauraux dans la gamme de fréquences delta pouvaient améliorer la qualité du sommeil et les performances sportives de joueurs de football. 15 sportifs étaient exposés pendant 8 semaines à des sons durant leur sommeil. À leur réveil, ils remplissaient à chaque fois un questionnaire pour raconter comment ils avaient dormi et quel était leur degré de motivation. Le groupe témoin de 15 étudiants en sport n’était exposé à aucun son, mais remplissait tout de même le questionnaire.

Après 8 semaines, les joueurs de football ont perçu une amélioration de la qualité de leur sommeil. Aucune amélioration des performances sportives n’a cependant été enregistrée. L’intervalle de 8 semaines semble trop court pour pouvoir observer ce phénomène. D’autres études sur le sujet sont donc nécessaires.

personne concentrée
©Peopleimages

L’apprentissage

Une autre étude6 a été menée pour découvrir si le son binaural avait des effets sur la mémoire à long terme. Les yeux des participants à l’étude étaient bandés afin qu’ils se concentrent uniquement sur la stimulation auditive. Après avoir écouté des sons issus des gammes de fréquences bêta (20 Hz) ou thêta (5 Hz) ou encore des bruits blancs (groupe témoin), on leur a demandé d’effectuer des tâches. Ainsi, il leur a fallu reconnaître ou se souvenir de certaines choses.

Les sujets exposés à la gamme de fréquences bêta ont, pour la plupart, répondu correctement. Les résultats laissent à penser que les ondes bêta améliorent la mémoire et peuvent éventuellement être utilisées comme outil d’apprentissage.

La dépression ou le stress

Dans quelle mesure les sons binauraux dans la gamme de fréquences alpha peuvent-ils favoriser la détente et la réduction du stress ? Une autre étude7 s’est penchée sur le sujet. À cette fin, 102 sujets ont été répartis dans trois groupes : (1) sonorisation audio avec stimulation binaurale, (2) sonorisation audio sans stimulation binaurale et (3) aucune sonorisation acoustique.

Avant et après une stimulation de 20 minutes, la réaction de détente corporelle des sujets a été mesurée à l’aide de la fréquence cardiaque, de la fréquence respiratoire et de certains paramètres de la variabilité du rythme cardiaque. Les résultats n’ont cependant démontré aucun changement.

Dans quelle mesure le son binaural est-il dangereux ?

Le son binaural est-il dangereux ? Pour la plupart des gens, il ne présente aucun risque. Toutefois, les personnes épileptiques devraient l’éviter. Lors de crises épileptiques, les ondes cérébrales sont particulièrement élevées et abruptes, contrairement à celles de personnes en bonne santé3. Par ailleurs, si tu souffres de maladies neurologiques, consulte également un médecin.

Important : si tu ne sais pas si le son binaural est bon pour toi, tu devrais prendre conseil auprès d’un spécialiste ou d’un médecin.

Son binaural : notre conclusion

  • Lorsque tu écoutes un son qui n’émet pas les mêmes fréquences dans tes deux oreilles, ton cerveau compense alors cette différence et génère un son binaural.
  • Il existe 5 fréquences cérébrales différentes qui se modifient selon l’activité mentale effectuée.
  • D’après certaines études, le son binaural permet d’améliorer la qualité du sommeil, la concentration et la mémoire.
  • Le phénomène n’a pas encore fait l’objet d’études scientifiques suffisamment poussées pour affirmer son efficacité avec certitude.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • 1Prof. Dr. Ralf Rummer, Universität Erfurt (2015): Werden Erinnerungen durch Musik schneller wach?

    https://www.dasgehirn.info/aktuell/frage-an-das-gehirn/werden-erinnerungen-durch-musik-schneller-wach

  • 2www.binauralbeats.de

  • 3https://www.gesundheitsinformation.de/was-passiert-bei-einer-elektroenzephalografie-eeg.3195.de.html

  • 4James D. Lane A. und Stefan J. Kasian A. (1998): Binaural Auditory Beats Affect Vigilance Performance and Mood.

    https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/S0031938497004368

  • 5Vera Abeln und Jens Kleinert (2013): Brainwave entrainment for better sleep and post-sleep state of young elite soccer players – A pilot study.

    https://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/17461391.2013.819384

  • 6Miguel Garcia-Argibay, Miguel A. Santed & José M. Reales (2017): Binaural auditory beats affect long-term memory.

    https://link.springer.com/article/10.1007/s00426-017-0959-2

  • 7Georg Schamber, Eva Meinicke und Thomas Schäfer (2015): Stressreduktion durch Binaurale Stimulation? Eine experimentelle Untersuchung zum Effekt einer Alpha-Stimulation auf die psychophysiologische Entspannungsreaktion.

    https://econtent.hogrefe.com/doi/pdf/10.1024/1016-264X/a000155

Articles similaires

shares