Lu en 4 min

Le régime primal : de quoi s’agit-il ?

régime primal
Rédactrice et écotrophologue.
Alisa a fait des études d’écotrophologie, une filière regroupant agroalimentaire et nutrition. Elle a ainsi passé ses études à comprendre le corps humain, et surtout les conditions psychologiques, physiologiques et sociales d’un corps en bonne santé.

Il est quelque peu caché dans l’ombre du célèbre régime paléo : on parle du régime primal. En quoi ces deux types de régime alimentaire diffèrent-ils ? Quels sont les aliments autorisés et ceux qui ne le sont pas ? Ce « régime primitif » est-il adapté à la perte de poids ? Nous avons examiné de près cette mini-tendance et résumé les questions les plus importantes.

Principe du régime primal

Commençons par le commencement : si les effets du régime paléo sur la santé ont déjà fait l’objet d’études scientifiques, il n’existe pas encore d’études représentatives permettant de faire la lumière sur l’efficacité du régime dit « primal ».

Le principe de ce dernier remonte à Mark Sisson connu, entre autres, en tant que concurrent du triathlon de l’Ironman. Dans son livre The Primal Blueprint, il explique ce type d’alimentation en détails. Le nom dit tout : selon Sisson, le régime doit contenir uniquement des aliments naturels qui étaient consommés à l’âge de pierre par les premiers êtres humains chasseurs-cueilleurs. Les règles suivantes doivent être respectées :

  1. Tous les aliments qui peuvent être consommés crus en toute sécurité doivent être consommés crus. Cela inclut les aliments d’origine végétale tels que les fruits et les légumes, ainsi que les produits laitiers crus, la viande et le poisson.
  2. À quelques exceptions près, le régime primal n’autorise pas les aliments transformés. Ainsi, il est pauvre en sucre et exempt d’additifs inutiles.
  3. Le régime primal ne comprend pas les produits céréaliers issus de l’agriculture.
  4. Les sources de protéines animales et végétales représentent une grande partie des besoins caloriques quotidiens.

Régime primal : aliments autorisés

En observant la liste des aliments consommés dans le cadre de ce régime, tu remarqueras qu’elle est assez claire. En outre, les adeptes de ce régime privilégient l’achat d’aliments frais et biologiques. Voici un aperçu des aliments autorisés :

  •       Viande
  •       Poisson
  •       Produits laitiers crus
  •       Fruits et légumes crus
  •       Pseudo-céréales quinoa et amarante
  •       Noix et graines
  •       Miel brut et sirop d’érable

À propos, outre les produits céréaliers, les produits à base de soja, les huiles végétales raffinées et les arachides sont également interdits. Qu’en est-il de l’alcool ? N’y pense même pas.

Régime primal et régime paléo : différence

Nous l’avons déjà annoncé : ces deux régimes se ressemblent fortement, n’est-ce pas ? Pourtant, même s’ils présentent des similitudes, ils ont également des différences distinctes. Contrairement au second, dans lequel les produits laitiers sont indésirables, le régime primal recommande d’en consommer crus et riches en matières grasses.

Et ce n’est pas la seule différence : les personnes qui suivent le régime paléo ne mangent pas de légumes issus de la culture des Solanacées, dont, par exemple, les tomates et les pommes de terre font partie. Le café n’est pas non plus autorisé. Dans l’alimentation dite « primale », en revanche, tous les légumes peuvent être consommés. Une tasse de café ne pose pas non plus de problème.

Serais-tu prêt à renoncer aux pommes de terre et au café ? Si oui, le régime paléo pourrait peut-être te convenir. Notre article sur le mode d’alimentation dit paléo répond à toutes tes questions.

Et pendant qu’on y est : connais-tu nos barres du même nom ? Elles sont disponibles dans notre boutique et contiennent des dattes séchées, des noix de cajou, des amandes et de la poudre de cacao.

Paleo barres
©foodspring
Découvrir les barres Paléo

Avantages et inconvénients du régime primal

Il suffit de jeter un coup d’œil à la liste ci-dessus pour comprendre que ce type d’alimentation ne convient pas aux végétaliens. Il s’agit clairement d’un désavantage pour eux. Cependant, le point positif est qu’en évitant les plats préparés, produits et emballés industriellement, on consomme moins de sucre et également moins de sel – ce qui fait du bien à la santé, surtout à celle des personnes souffrant de diabète de type 2. À la place, on privilégie les fruits et légumes riches en vitamines qui fournissent des glucides complexes et des fibres. Un autre avantage est la teneur élevée en protéines qui, associée à un entraînement musculaire intense, contribue à la croissance des muscles.

D’innombrables autres régimes circulent sur le web. Nommons, par exemple l’alimentation végane, l’alimentation méditerranéenne, ou encore l’alimentation cétogène. Parcours notre magazine et fais le plein d’informations précieuses sur des sujets aussi passionnants que variés liés à la nutrition.

Perdre du poids avec le régime primal

Tu veux certainement aussi le savoir : peut-on perdre du poids avec ce type d’alimentation dite « primitive » ? C’est un oui ! La part de protéines de ce type d’alimentation est élevée, tandis que la part de glucides est faible – deux facteurs qui favorisent la perte de poids.

Cependant, les choix alimentaires d’un individu ne suffisent pas à faire baisser le chiffre sur la balance. Si tu veux perdre du poids, tu dois connaître un déficit calorique. Tu peux y parvenir, d’une part, en adoptant une alimentation saine et hypocalorique et, d’autre part, en suivant un bon workout. Dans le meilleur des cas, tu combines les deux et tu développes ainsi un mode de vie sain et agréable.

Tu veux savoir combien de calories tu brûles chaque jour ? Utilise notre calculateur de calories pour calculer ton besoin calorique quotidien.

Régime primal : notre conclusion

Comparé au régime paléolithique très répandu, ce type de régime n’est qu’une petite tendance. Pourtant, il présente des aspects positifs. Renoncer aux aliments transformés a une influence positive sur le poids corporel et le bien-être général d’un individu. Les sportifs bénéficient également de la teneur élevée en protéines que présente ce type d’alimentation.

Cette façon de se nourrir a-t-elle éveillée ton intérêt ? Si tu décides de suivre ses règles, sois attentif aux signaux de ton corps et consulte un nutritionniste qui saura te conseiller.

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires