7 min read

Windsurf : 7 conseils à prendre en compte avant de se jeter à l’eau

windsurf - planche à voile
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

Surfer sur la surface de l’eau avec le vent dans le dos : ce n’est pas sans raison que la planche à voile est parmi les sports nautiques les plus appréciés. Le printemps fait doucement place à l’été et tu veux apprendre le windsurf ? Nous te donnons, dans cet article, sept conseils avant que tu ne t’aventures dans ton premier freeride sur les eaux.

Exigences du windsurf

Le windsurf est parmi les sports les plus exigeants. Tu dois être capable de contrôler la navigation tout en gardant l’équilibre sur le flotteur. Ce n’est pas si facile quand il y a des rafales de vent ou que les courants sont tumultueux. Tout ton corps est sous tension lorsque tu pratiques le windsurf, et ton dos est particulièrement sollicité. Sans compter le fait que tu peux tomber à l’eau à tout moment.

Si tu veux apprendre le windsurf, tu ne dois pas souffrir de problèmes de dos aigus et tu dois avoir une solide condition de base, ainsi qu’une bonne tension corporelle. Savoir nager est une autre exigence fondamentale dans la pratique du windsurf.

personne apprenant le windsurf sur une plage
@amriphoto

Astuce de notre rédaction : pour te préparer de manière optimale à ton premier cours de planche à voile, pratique l’entraînement de l’équilibre et effectue des exercices de renforcement du dos.

 

Vocabulaire du windsurf : les principaux termes

Tous les sports ont leur jargon. Pour que tu saches de quoi les autres parlent à l’école de surf, prends note des termes de base que nous te listons ici :

 

  • Abattre : manœuvre de déviation de la trajectoire sous le vent.
  • Accastillage : ensemble du matos de la voile
  • Amure : extrémité avant de la planche de surf
  • Babord : côté gauche dans le sens de la navigation
  • Bâbord amure : la voile reçoit le vent depuis la gauche
  • Beachstart : un surfeur monte sur sa planche en eau peu profonde
  • Border : tirer l’arrière de la voile vers soi
  • Carre : bord de la planche
  • Contre-gite : incliner le flotteur du côté opposé du vent
  • Écoute : extrémité arrière de la voile
  • Embellie : diminution de la force du vent
  • Empanner : fait de se placer dos au vent
  • Etarquer : tendre la voile le long du mât
  • Gréer: mettre en place et monter le matériel de navigation
  • Harnais : accessoire sous forme de ceinture permettant de s’accrocher au wishbone
  • Jiber : changement de direction rapide en ayant le vent dans le dos et en tournant la poupe.
  • Lee : côté à l’abri du vent
  • Luv : côté exposé au vent
  • Loffer : pratique consistant à se rapprocher de la direction du vent
  • Mât : tube fixé à la planche qui maintient la voile en place
  • Nœud : unité de mesure de la vitesse du vent
  • Offshore : direction du vent de la terre vers la mer
  • Onshore : direction du vent de la mer vers la terre
  • Pied de mât : ensemble des pièces entre le flotteur et le mât
  • Pin tail : arrière du flotteur
  • Sideshore: direction du vent parallèle à la terre
  • Travers : direction perpendiculaire au vent
  • Tribord : côté droit dans le sens de la navigation
  • Tribord amure : la voile reçoit le vent depuis la droite
  • Virement de bord : alternance de coups sur le bâbord amure et le tribord amure pour se déplacer contre le vent
  • Waterstart : remonter sur la planche en eau profonde
  • Wishbone ou bôme double : poignée qui assure la stabilité de la voile et permet de la diriger

La bonne voile pour le windsurf

Il existe différentes voiles dans la pratique du windsurf qui conviennent à différentes conditions et qui sont adaptées à différents niveaux. Elles se répartissent en trois grandes catégories :

personne faisant de la planche à voile
@Ben Welsh
  1. Voiles de vagues : ces voiles sont très robustes et sont utilisées pour surfer sur les vagues.
  2. Voiles en eau peu profonde : ces voiles sont conçues pour la glisse rapide sur l’eau. Les voiles Freerace conviennent aux professionnels, les voiles Freeride sont utilisées par tous les windsurfeurs, et sont d’ailleurs les plus utilisées.
  3. Voiles de manœuvres : ces voiles sont particulièrement légères et maniables, ce qui les rend idéales pour les figures sur l’eau.

 

Astuce de notre rédaction : ceux qui apprennent à faire du windsurf choisissent généralement une voile plus petite qui est plus facile à manier.

La bonne planche à voile

Outre la voile, le flotteur fait partie du matos de la planche à voile. Là aussi, il existe différents modèles :

  1. Freerideboard : ces flotteurs sont optimaux pour les débutants qui commencent le surf sur les eaux plates. Les planches de Freeride sont larges et leur glisse est rapide.
  2. Waveboard : les planches de Wavesurf sont conçues pour les riders avancés qui veulent glisser et sauter sur les vagues.
  3. Raceboard : les planches de race te permettent d’atteindre des vitesses élevées sur l’eau. Elles sont moins adaptées aux figures et aux manœuvres.
  4. Freestyleboard : les planches de freestyle sont idéales si tu veux faire des figures et des manœuvres. Mais tu ne peux pas faire de course avec.
  5. Freestylewaveboard : il s’agit de planches hybrides avec lesquelles tu peux à la fois faire des figures et surfer sur les vagues.

Les directions dans le windsurf

La direction dans laquelle tu navigues est appelée « cap » dans le windsruf. Le vent est déterminant dans la direction du parcours effectué. On fait la différence entre :

personnes faisant des figures en windsurf
@akrp
  • le Travers ou Petit Largue : le vent frappe la planche de surf en travers. C’est le cap que tu suis au départ.
  • le Près Bon Plein : le vent frappe la planche de surf en diagonale. Tu prends le Près Bon Plein immédiatement après le départ. Tu surfes contre le vent, dans la direction du « Luv ».
  • le Grand Largue : le vent frappe la planche de surf en diagonale par l’arrière. Il s’agit du parcours le plus rapide qui te permettra de couvrir la plus grande distance. Tu surfes en t’éloignant du vent, dans la direction du « Lee ».
  • le Vent Arrière : si tu navigues en vent arrière, tu as le vent directement derrière toi. C’est le cap le plus lent en windsurf.

Le vent est tout en windsurf. C’est simple : plus il y en a, mieux c’est. Cependant, il faut aux débutants un faible vent pour leur permettre de s’habituer au matériel et aux équipements, et pour qu’ils travaillent leur équilibre à faible vitesse.

Règles à appliquer sur l’eau

Le windsurf n’est pas sans danger. La pratique du windsurf dépend non seulement de tes compétences, mais aussi et surtout des conditions de vent et de l’eau qui peuvent changer à tout moment. Les rafales ou les courants soudains peuvent rapidement te menacer si tu ne fais pas attention. Sois prudent et prévoyant sur l’eau. Les débutants, en particulier, ne devraient jamais pratiquer le windsurf seuls, mais toujours être accompagnés d’un partenaire.

Autres conseils utiles : ne pratique pas le windsurf la nuit, contourne les obstacles tels que les rochers et fais attention aux autres surfeurs, nageurs et kayakistes.

Les « règles de circulation » les plus importantes sur l’eau sont les suivantes :

dans le windsurf, la personne qui se trouve le plus dans le « Lee », c’est-à-dire du côté le plus exposé au vent, a toujours la priorité. Le « Lee » a la priorité sur le « Luv ».

Si deux surfeurs viennent l’un vers l’autre, la règle est la suivante : « bâbord amure avant Tribord amure ». Le surfeur qui a sa voile sur le côté gauche du flotteur – le surfeur se trouvant donc lui-même du côté droit de la voile – a la priorité. Souviens-toi aussi de la règle suivante : la main droite sur le mât a la priorité. À bâbord amure, la main droite est plus proche du mât que la main gauche.

deux personnes faisant de la planche à voile
@Pierre-Yves Babelon

Lorsque tu dépasses un autre surfeur, tu dois garder une distance d’au moins une longueur de mât et dépasser la personne qui te précède en décrivant un grand arc de cercle.

Les alternatives au windsurf

Les fortes vagues et le peu de vent sont mauvais en windsurf. Afin d’éviter toute frustration dès que tu auras découvert le windsurf par toi-même, familiarise-toi à temps avec d’autres sports nautiques pouvant servir d’alternatives au windsurf. Les autres sports nautiques sont, eux aussi, forts en sensations et te permettront d’apporter un peu de nouveau à ta pratique, ou de carrément en changer si le windsurf ne te convient pas après quelques essais.

Les sports nautiques les plus populaires, outre le windsurf, sont :

  • Le stand up paddle : c’est un sport dans lequel tu abordes les vagues debout sur une large planche de surf. Concernant le matos, pas besoin de se casser la tête, les accessoires sont simples : le flotteur sur lequel on se tient debout, la pagaie pour avancer en ramant, et un leash pour relier le rameur à sa planche. Si tu as besoin de rajouter des accessoires pour veiller à ta propre sécurité, n’hésite pas : un gilet de sauvetage assurera ta protection, et tu pourras mettre des vivres et d’autres petits équipements de ton choix dans une pochette étanche supplémentaire.
  • Le kitesurf : en kitesurf, les conditions optimales sont les mêmes qu’en windsurf : beaucoup de vent et peu de vagues. Les planches de kitesurf sont beaucoup plus petites et ressemblent aux planches de snowboard. Au lieu d’une voile, tu te laisses tirer par un grand cerf-volant.
  • Le wakeboard : quel que soit l’état du vent et des vagues, tu peux faire du wakeboard. Concernant le matos, en plus d’un flotteur, tu as besoin d’un bateau à moteur pour te tirer.

Outre le windsurf, le stand up paddle, le kitesurf et le wakeboard, d’autres sports nautiques pourraient t’intéresser, notamment : le jet ski, la plongée sous-marine, la plongée avec tuba, le kayak, le ski nautique et le windfoil.

Windsurf : notre conclusion

  • Toute personne ayant une bonne condition physique de base, un dos sain et de bonnes compétences en natation peut faire du windsurf.
  • Les conditions idéales pour le windsurf sont essentiellement : beaucoup de vent et peu de vagues. Les débutants en windsurf s’entraînent mieux avec peu de vent.
  • Le vent est déterminant pour la direction en windsurf, que l’on appelle « le cap ».
  • Pour pratiquer le windsurf, tu as besoin, comme matériel, d’une planche de surf, d’une voile avec un mât, d’un bôme double, ainsi que d’un harnais. Il existe diverses versions de windsurf avec des niveaux d’exigences différents.
  • Les règles les plus importantes sur l’eau sont : ne jamais surfer ni la nuit ni seul, faire attention aux obstacles et respecter les règles de priorité.
  • Les alternatives populaires au windsurf sont le stand up paddle, le kitesurf, le wakeboard, et bien d’autres encore.

 

Article sources
We at foodspring use only high-quality sources, including peer-reviewed studies, to support the facts within our articles. Read our editorial policy to learn more about how we fact-check and keep our content accurate, reliable, and trustworthy.