Lu en 6 min

L’athlète CrossFit Lisa Eble révèle comment l’alimentation végétalienne a amélioré ses performances

Lisa Eble bei den CrossFit Games

La nutrition végétalienne est en vogue. Les supermarchés proposent désormais une large gamme de produits végétaliens et le Veganuary Challenge, qui consiste à manger exclusivement végétalien en janvier, est de plus en plus populaire. Le monde du sport suit cette tendance. De plus en plus d’athlètes professionnels ne mangent que des aliments végétaux et démentent le mythe selon lequel les produits animaux sont essentiels aux performances. Lisa Eble, athlète de CrossFit et championne d’Allemagne, en est la preuve vivante. L’athlète professionnelle a déjà remporté de nombreuses médailles et a été la première Allemande à se qualifier pour les CrossFit Games en 2019. J’ai demandé à Lisa de nous parler de son alimentation d’athlète végane et de ses projets pour la prochaine saison des CrossFit Games.

Depuis combien de temps êtes-vous végane et quelle a été votre motivation pour passer à une alimentation végétale ? 

Je ne sais pas exactement quand je suis passée une alimentation complètement végétalienne. Je dirais que ça fait 3 à 5 ans. Il n’y a pas eu de date précise où je me suis dit : à partir de maintenant, je vais être végane. J’ai vécu cela comme un processus. Même enfant, je n’aimais pas vraiment manger de la viande. Quand j’ai commencé à cuisiner moi-même, j’ai arrêté de la préparer. En 2016, j’ai également renoncé aux produits laitiers, car je ne les tolérais pas très bien. Les œufs étaient le seul aliment d’origine animale qui restait dans mon alimentation. J’ai décidé de ne plus en consommer, car ils ne m’apportaient aucun avantage au niveau des performances sportives et parce que le bien-être animal me tient à cœur. Si je peux vivre différemment et éviter les produits animaux, je ne vois pas pourquoi des animaux devraient souffrir pour produire ce que je mange. 

En janvier, de nombreuses personnes, dont moi, essaient de manger végétalien et participent au Veganuary Challenge. Je peux dire par expérience qu’il faut beaucoup planifier, surtout au début. Avez-vous des conseils pour les nouveaux véganes ?

Quand on se lance dans l’alimentation végétalienne, 80 % c’est mieux que rien. Mieux vaut commencer par manger végétalien 5 jours par semaine. C’est exactement comme pour le sport. Il vaut mieux faire quelque chose et rester actif que ne rien faire du tout. Il ne faut pas que tout soit parfait tout de suite. Il s’agit d’un processus. Rien ne vous empêche d’essayer et de garder ce qui fonctionne pour vous.

De plus, on s’habitue à ce nouveau mode d’alimentation avec le temps. Heureusement, il existe tellement d’options et d’aliments à mettre au menu. Je vous conseille juste de trouver de nouvelles choses que vous appréciez. 

Bien sûr, les protéines sont un sujet important. Pour l’instant, si je veux des protéines aussi complètes que possible, qui contiennent tous les acides aminés essentiels, je mange principalement du tofu . Quelles sources de protéines végétales préférez-vous ? Et comment parvenez-vous à couvrir vos besoins en protéines ?

Pour obtenir tous les nutriments dont j’ai besoin, j’essaie de rendre mon alimentation aussi variée et colorée que possible. Je m’assure qu’elle contienne suffisamment de matières grasses, de glucides et de protéines. De plus, une fois par an, je fais un bilan sanguin complet chez le médecin pour m’assurer que je n’ai aucune carence. C’est important pour ma santé et mes performances sportives. Tout le monde devrait le faire ! En fait, même les personnes qui ne mangent pas végétalien peuvent souffrir de carences. 

D’ailleurs, le tofu peut être très polyvalent. En plus du tofu nature, il existe aussi une variante fumée, et du tofu soyeux. Vous pouvez essayer le tofu avec des herbes aromatiques, des poivrons ou même des fruits. Sinon, j’aime manger des légumineuses comme les pois chiches, les lentilles ou les haricots pour couvrir mes besoins en protéines. 

Prenez-vous également des compléments alimentaires ? Lesquels ?

Je prends des compléments en B12 et vitamine D. La vitamine B12 est particulièrement importante pour les végétaliens, car elle n’est présente que dans les aliments d’origine animale. 

À quoi ressemblent vos repas typiques avant et après l’entraînement ?

Avant l’entraînement, je mets un accent particulier sur les glucides et après l’entraînement sur les protéines. La composition du repas varie à chaque fois. Par exemple, des légumes avec du riz avant l’entraînement et une salade de pois chiches et de haricots après l’entraînement. J’aime cuisiner des légumes de saison. Surtout quand il s’agit de CrossFit, on doit manger suffisamment pour pouvoir donner le meilleur de soi-même à l’entraînement. Quelques noix ne suffisent pas.

Au quotidien, j’aime me préparer des légumes sautés. Par exemple avec du potiron (en saison), des poivrons et des oignons. J’y ajoute des lentilles et du lait de coco. J’accompagne le tout d’un bol de riz. Pour les personnes qui ne sont pas des athlètes de compétition et qui n’ont pas besoin d’autant de glucides, on peut réduire la portion de riz ou choisir une source de protéines qui fournit également des glucides, comme les pois chiches ou les lentilles. 

Lisa Eble aux CrossFit Games
©Andrea Giovanni Spinelli

 

Vous êtes une athlète CrossFit impressionnante et vous avez déjà remporté plusieurs titres. Avez-vous remarqué un changement depuis que vous êtes végétalienne ? Comment cela a-t-il affecté vos performances sportives ? 

J’ai remarqué le plus grand changement après avoir cessé de consommer des produits laitiers. Ils me donnaient des « jambes lourdes ». Je pouvais à peine monter les escaliers. Mes muscles étaient très douloureux. Je pensais que c’était normal après l’entraînement, mais mon état s’est beaucoup amélioré sans produits laitiers. C’était très motivant pour moi. Parce quand on se sent mieux, on améliore ses performances.

En général, la nutrition joue un rôle majeur dans le sport. Lorsque vous adoptez une alimentation équilibrée, votre corps est beaucoup plus en forme et plus alerte. On le remarque pendant l’entraînement et dans la vie de tous les jours. On se sent beaucoup mieux. Et c’est une vraie motivation pour cuisiner à l’avance, planifier les repas et acheter des aliments sains. Dès que vous modifiez votre alimentation et que vous vous y tenez pendant un certain temps, vous remarquez des changements positifs, comme de meilleures performances. En tant qu’athlète végane, je ne dois pas faire plus d’effort pour planifier mon alimentation qu’une personne qui mange des produits animaux. C’est tout simplement différent. On mise sur d’autres aliments.

En parlant de performances. La saison des CrossFit Games va bientôt commencer et le CrossFit Open aura lieu à partir de la mi-février. Tout le monde peut y participer et se qualifier pour les CrossFit Games. Avez-vous un conseil à donner à quelqu’un qui se présente pour la première fois ?

Voici mon conseil : faites-le, vous n’avez rien à perdre ! C’est l’événement international le plus important de la communauté. L’accent est mis sur le plaisir. Tout le monde est passé par une première fois. On ne peut que gagner en expérience. Ce qui est génial, c’est que l’événement a lieu dans le monde entier. Tout le monde fait le même entraînement et tout le monde en parle.

L’entraînement ne sera pas annoncé par CrossFit HQ avant le jeudi soir. Vous avez ensuite jusqu’au lundi soir suivant pour terminer l’entraînement. Si vous deviez vous qualifier pour le CrossFit Open, quel entraînement de la journée auriez-vous le plus attendu et lequel n’auriez-vous pas du tout eu envie de faire ? 

Je me suis blessée lors d’une compétition et j’ai subi une opération au genou il y a quatre mois. Donc, un entraînement qui met beaucoup de pression sur le genou et comporte beaucoup de fentes ou de squats ne serait pas idéal pour moi. Je serais plus enthousiaste à l’idée de faire la marche en équilibre sur les mains et d’autres exercices qui impliquent les mains. 

Mais l’avantage du CrossFit, c’est que vous pouvez toujours ajuster la charge. Peu importe ce qui vous limite. C’était aussi mon cas, et j’ai pu continuer malgré l’opération du genou. Même s’il s’agissait d’un développé assis. Il est extrêmement important de pouvoir continuer à s’entraîner, notamment pour la motivation. Mais ma convalescence se passe bien et tout revient. Je compte participer aux CrossFit Games en février ! 

Pour aller plus loin avec foodspring :

* Les vitamines C, B6, le sélénium et le zinc contribuent à un fonctionnement normal du système immunitaire.

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.