Lu en 7 min

Les hormones du stress : adrénaline et noradrélanine

saut en parachute
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

L’adrénaline et la noradrénaline sont des substances messagères dont la première intention est la survie de l’être humain : elles mettent un individu en alerte en quelques secondes. Découvre ici quels sont leurs effets dans le corps. Apprends également à quel endroit elles sont libérées et comment les réguler.

Adrénaline et noradrénaline : définition

L’adrénaline et la noradrénaline sont connues comme étant des hormones de stress. Cette désignation n’est pas le fruit du hasard : le corps libère ces hormones dans des situations d’urgence afin de déclencher une chaîne de réactions essentielles à la survie. En outre, l’adrénaline et la noradrénaline sont ce que l’on appelle des neurotransmetteurs. Ces derniers sont produits dans le système nerveux central et transmettent des signaux au cerveau.

La principale fonction de ces neurotransmetteurs est de mettre le corps en état d’alerte, pour lui indiquer qu’il doit « combattre ou fuir ». Autrefois, cette réaction était une question de vie ou de mort pour les êtres humains. L’exemple classique est celui du chasseur qui fait face à un tigre aux dents tranchantes et doit craindre pour sa survie. Aujourd’hui, rencontrer des animaux sauvages est assez improbable dans notre vie quotidienne. Mais la tension provoquée par des délais serrés, une rupture ou la pratique de sports extrêmes peut constituer une situation d’urgence et déclencher la libération de l’adrénaline et de la noradrénaline.

Quelle est la différence entre l’adrénaline et la noradrénaline ?

Pour faire bref, l’adrénaline joue principalement le rôle d’hormone, tandis que la noradrénaline joue le rôle de neurotransmetteur.

escalade près d'un canyon
@Alex Eggermont

Le rôle le plus important de la noradrénaline, également appelée la norépinéphrine, est de relayer les signaux dans le système nerveux central. En cas de menace, le neurotransmetteur est libéré dans le cerveau. À partir de là, il veille à ce que tu puisses réagir aussi vite que si tu appuyais sur un bouton. En outre, la noradrénaline déclenche la production d’adrénaline dans la médullosurrénale.

L’adrénaline est activée pendant de courtes périodes. Elle garantit notre aptitude à réagir à un danger potentiel en quelques secondes. Peut-être connais-tu la sensation d’être parfaitement alerte après un court moment de choc, par exemple à la suite d’un accident, et de pouvoir mobiliser des réserves de force insoupçonnées pour entamer une action ? L’adrénaline a un effet positif qui favorise le passage à l’action. Ce n’est pas sans raison que l’on parle de la « montée d’adrénaline » que l’on ressent lorsque l’on fait des montagnes russes ou que l’on ose sauter en parachute. Mais cette hormone peut aussi déclencher la peur et l’anxiété. (1)

Quel est le rôle de l’hormone « cortisol » ?

Le cortisol est également considéré comme étant une hormone du stress et, à l’instar de l’adrénaline, est libéré dans la glande surrénale. À court terme, il rend un individu « prêt à combattre » en cas de menace et protège le corps contre les inflammations.

Lorsque le feu vert est donné, le trio hormonal se retire généralement de manière fiable : la production d’adrénaline, de noradrénaline et de cortisol s’arrête et le corps se détend. Au même moment, la dopamine, l’hormone du bonheur, est libérée en guise de récompense.

Cependant, si le stress devient chronique – par exemple, si l’on est soumis à une tension physique ou émotionnelle pendant une longue période – le cortisol peut être libéré de façon permanente. Des troubles d’ordre physique et psychologique peuvent en résulter. Apprends ici quels sont les effets du cortisol et comment tu peux réguler ce dernier.

Comment l’adrénaline et la noradrénaline fonctionnent-elles?

L’adrénaline et la noradrénaline forment un duo qui travaille main dans la main dans les situations d’urgence pour protéger l’organisme de la meilleure façon possible.

manège balançoire
@mdphoto16

Effets de l’adrénaline

L’adrénaline a pour principale fonction de fournir l’énergie nécessaire à un individu, qui lui permettra d’agir immédiatement dans les situations d’urgence. Une augmentation de la circulation sanguine et de l’apport en oxygène a lieu. Cela permet notamment à la personne de se servir au mieux de ses muscles – et ce spontanément – ou encore de courir plus rapidement et de se sentir plus concentrée. Pour les athlètes, l’adrénaline est donc une hormone importante pour atteindre une performance maximale au moment décisif.

En résumé, l’adrénaline, en tant qu’hormone, déclenche les réactions suivantes dans le corps :

  • Accélération du rythme cardiaque
  • Dilatation des voies respiratoires
  • Agrandissement des pupilles
  • Dilatation des bronches
  • Augmentation de la pression sanguine
  • Augmentation du taux de sucre dans le sang
  • Inhibition de la digestion

Dans sa fonction de neurotransmetteur, l’adrénaline signale aussi en permanence au cerveau que le danger n’est pas encore écarté. En conséquence, la médullosurrénale produit davantage d’adrénaline jusqu’à ce que le danger soit écarté ou que la tension s’estompe. (2)

Effets de la noradrénaline

En tant qu’hormone, la noradrénaline remplit des fonctions similaires à celles de l’adrénaline. Elle déclenche les réactions typiques de combat ou de fuite dans le corps. Il s’agit notamment de :

  • L’accélération du rythme cardiaque
  • L’augmentation du taux de sucre dans le sang
  • L’augmentation du flux sanguin dans les muscles squelettiques
  • L’augmentation de l’apport en oxygène au cerveau

La noradrénaline, en tant que neurotransmetteur, active le système nerveux sympathique : c’est la partie qui régule le stress. La médullosurrénale reçoit le signal de produire de l’adrénaline. On constate également une plus grande vigilance et une plus grande volonté d’agir chez les individus.

En raison de leurs effets, l’adrénaline et la noradrénaline sont utilisées en médecine, notamment pour traiter les arrêts cardiaques, les crises d’asthme graves, le TDAH, la dépression ou pour augmenter la pression artérielle. (3)

Quand l’adrénaline et la noradrénaline sont-elles libérées ?

saut dans les airs à BMX
@kamisoka

Les neurotransmetteurs que sont l’adrénaline et la noradrénaline sont libérés à court terme, lorsque l’organisme est en danger. La cause pouvant être :

  • Un effort physique extrême, par exemple pendant le sport
  • Une souffrance de l’âme, par exemple en cas de chagrin d’amour
  • Des blessures ou un accident
  • Une infection
  • Une faible dose de glycémie

Les poussées d’adrénaline sont généralement déclenchées par des sports extrêmes qui font battre davantage le cœur tels que le saut à l’élastique, le plongeon de haut vol ou le parachutisme. Même un film d’horreur ou des montagnes russes peuvent procurer du plaisir aux « accros de l’adrénaline ». Du plaisir, d’ailleurs, parce que le corps libère l’hormone du bonheur, la dopamine, après avoir surmonté la peur. Ce phénomène de dopamine libérée est également connu sous le nom d’effet « circuit de la récompense ».

Que se passe-t-il en cas d’excès ou de carence ?

L’adrénaline et la noradrénaline remplissent des fonctions importantes pour adapter le corps à une situation dangereuse et le rendre capable d’agir. En principe, un organisme sain peut à nouveau décomposer rapidement les substances messagères, de sorte que la relaxation s’installe, une fois le danger passé. Cependant, certains facteurs peuvent conduire à une surproduction de ces substances messagères, notamment :

  • Le stress chronique
  • La consommation excessive d’alcool
  • Certains médicaments
  • Un faible taux de glycémie
course de motocross
@Daniel Milchev

Il en résulte une tension constante du système cardiovasculaire et un affaiblissement du système immunitaire. Les symptômes possibles d’un taux d’adrénaline élevé sont les suivants :

  • Hypertension artérielle
  • Hyperglycémie
  • Troubles métaboliques tels que la diarrhée ou la constipation
  • Arythmie cardiaque
  • Maux de tête
  • Tremblements
  • Transpiration
  • Agitation intérieure et anxiété
  • Perte de poids
  • Infections

Les carences chroniques en adrénaline et en noradrénaline peuvent également avoir des conséquences néfastes sur l’organisme. Les symptômes possibles sont : des troubles du sommeil, des maux de tête, de l’anxiété et une humeur dépressive. (4)

Si tu présentes l’un de ces symptômes, consulte un médecin et fais un bilan de santé.

7 mesures pour réguler l’adrénaline et la noradrénaline

Si ton niveau d’adrénaline ou de noradrénaline n’est pas équilibré, cela est généralement lié à ta gestion du stress. Il est possible de prendre les mesures préventives et équilibrantes suivantes :

  1. Lire et écouter de la musique au lieu d’allumer la télévision, surtout avant d’aller se coucher.
  2. Marcher à l’air frais pour recharger ses batteries.
  3. Méditer ou faire des exercices de respiration qui détendent l’esprit.
  4. Faire du yoga ou un sport similaire qui aide à se détendre.
  5. Parler avec des amis et tenir un journal pour évacuer ce que tu refoules.
  6. Faire des exercices de visualisation, de gratitude et émettre des affirmations pour faire le plein de positivité.
  7. Adopter une alimentation saine et équilibrée pour garantir la bonne santé de l’ensemble du corps : vaisseaux, artères, cœur, neurones, peau, etc.

Astuce de notre rédaction : nos Daily Vitamins apportent tout ce dont tes organes ont besoin : le meilleur des fruits et légumes sous forme de gélules.

Adrénaline et noradrénaline : notre conclusion

  • L’adrénaline et la noradrénaline sont des neurotransmetteurs essentiels.
  • L’adrénaline et la noradrénaline sont produites à court terme dans des situations stressantes et déclenchent un certain nombre de réactions dans le corps.
  • Grâce à l’adrénaline et à la noradrénaline, une personne peut réagir efficacement à une menace : la fréquence cardiaque augmente, d’importantes réserves d’énergie sont libérées et la vigilance accroît.
  • Un excès ou une carence de ces hormones peut entraîner des problèmes de santé, comme des troubles du rythme cardiaque.
  • Pour que l’adrénaline et la noradrénaline aient les effets voulus sur l’organisme, une réduction de la tension au quotidien est primordiale.
Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • (1) https://www.sciencedirect.com/science/article/abs/pii/0191886995001913

  • (2) https://study.com/academy/lesson/adrenaline-definition-effects.html

  • (3) https://d-nb.info/1027184138/34

  • (4) https://study.com/academy/lesson/adrenaline-definition-effects.html

Articles similaires