Lu en 4 min

Le collagène : la protéine qui raffermit la peau et renforce les os

moment agréable à la plage
Rédactrice et fitness coach
Journaliste de formation, Lisa est également une coach diplômée, avec une prédilection pour le fitness, la nutrition et la méditation. Elle travaille depuis plusieurs années en collaboration avec différents magazines spécialisée en bien-être et fitness, et rédige aujourd’hui nos articles à propos du bien-être en général, mais aussi des entraînements et du fitness.

Le collagène est l’une des protéines les plus importantes de l’organisme : il renforce la peau, les os et les articulations. Avec l’âge, la production de collagène diminue. Découvre dans cet article pourquoi il est si important et dans quels aliments on peut le trouver.

Qu’est-ce que le collagène ?

La plupart des gens ont certainement déjà entendu le terme collagène en relation avec le vieillissement de la peau ou les traitements antirides. Ce n’est pas un hasard : le collagène est une protéine structurale importante responsable entre autres de l’élasticité et de la fermeté de la peau. Mais ce n’est pas le seul endroit de l’organisme où on le retrouve, il est également présent dans les tissus conjonctifs.

Le collagène est la protéine la plus abondante du corps humain. Notre organisme parvient à en produire de lui-même. Il est composé de plusieurs acides aminés, dont la glycine, la proline et l’hydroxyproline. Toutes trois forment des fibres qui viennent à leur tour se nouer en tissus pour ainsi former une sorte de barrière.

Il existe divers types de collagène qui remplissent différentes tâches. Les protéines rendent les ligaments et les tendons indéchirables, permettent aux os d’être plus résistants et aux cartilages articulaires d’être plus souples, sont responsables de l’élasticité des vaisseaux sanguins et influencent la tonicité de la peau. Ainsi, les différents types de collagène jouent un rôle important dans notre mobilité et notre apparence jeune.

Quel est le rôle du collagène dans le corps ?

Le collagène est très polyvalent. Cette protéine assume différents rôles au sein du corps humain. La peau, les os et les articulations profitent tout particulièrement de ces fibres de collagène.

Le collagène de la peau

Frau liegt auf einer gelben Luftmatratze im Pool
©Siri-Stafford

Notre peau est composée à 80 % de collagène. (1) Les fibres de collagène forment ici une barrière protectrice qui confère au tissu sa tonicité. Par ailleurs, cette protéine a la capacité de stocker l’eau. La peau est alors ferme et éclatante, surtout dans notre jeunesse.

Car avec l’âge, sa teneur en collagène diminue et, par conséquent, elle perd en élasticité. Des rides apparaissent. De ce fait, la peau se détend et s’élargit, ce qui peut entraîner une perte d’hydratation. Plus elle est sèche et plus le vieillissement cutané est visible.

Le collagène pour les os et les articulations

Le collagène fait en sorte que les ligaments, tendons, articulations et os restent à la fois solides et souples. Cette protéine structurale apporte donc un soutien à l’ensemble de l’appareil locomoteur. Un manque de collagène peut favoriser, entre autres, les douleurs articulaires ou les déchirures ligamentaires. Pour les sportifs, qui sollicitent régulièrement leurs articulations, une supplémentation en collagène peut s’avérer pertinente. Des études ont révélé que même de petites doses peuvent avoir un effet positif sur les douleurs articulaires, telles que celles provoquées par l’arthrose. (2)

La production de collagène avec l’âge

À partir de 25 ans, le corps commence à ralentir sa production de collagène. Chaque année, sa teneur diminue en moyenne de 1,5 %. (3)

Ein Mann sitzt vor dem Computer
©kupicoo

Cette diminution est renforcée par différents facteurs. Parmi eux, on retrouve :

  • Les prédispositions génétiques
  • Les changements hormonaux, par exemple la ménopause
  • Les facteurs extérieurs tels que les rayons UV et la pollution
  • Le stress
  • La cigarette
  • L’alimentation trop riche en sucre
  • Le manque de vitamine C

Le manque de collagène peut également se manifester plus précocement. Les symptômes types sont les suivants :

  • Apparition de rides
  • Perte de tonicité de la peau
  • Dégradation du cartilage
  • Dégradation des os
  • Perte de force musculaire

Prévenir la perte de collagène

@foodspring

En principe, l’organisme peut couvrir son propre besoin en collagène. Mais avec l’âge, la teneur de cette protéine diminue. Il n’est malheureusement pas possible d’empêcher ce processus, mais quelques astuces permettent de le ralentir :

  1. Évite les rayons UV : les rayons UVA, plus particulièrement, entraînent la dégradation des structures du collagène.
  2. Réduis la pollution environnementale : en excès dans notre corps, les radicaux libres peuvent attaquer les fibres de collagène. Utilise au possible des cosmétiques et détergents naturels et sans additifs douteux, et évite le plastique.
  3. Arrête de fumer : la nicotine favorise la dégradation du collagène dans l’organisme.
  4. Prends soin de ta peau : hydrate ta peau et utilise un soin du visage avec un indice de protection.
  5. Adopte une alimentation riche en vitamines : La vitamine C est un important stabilisateur pour les fibres de collagène. Assure-toi d’en consommer suffisamment, par exemple en prenant nos Daily Vitamins.

Dans quels aliments trouve-t-on du collagène ?

Le collagène se trouve principalement dans les aliments riches en protéines et d’origine animale. Ainsi, si tu souhaites également consommer du collagène par le biais de ton alimentation, il est indispensable de manger varié.

@foodspring

Les aliments suivants sont riches en collagène :

  • La peau de porc, de saumon ou de poulet
  • La viande riche en fibres, par exemple le steak de cou ou le filet d’épaule
  • Les bouillons de bœuf, de poulet ou de poisson à base d’os
  • Le poisson et les fruits de mer
  • Les œufs

Jusqu’ici, aucun aliment d’origine végétale n’a été identifié comme contenant du collagène. Si tu es végétarien ou végétalien, tu ne peux donc pas en consommer directement via ton alimentation. À la place, fais bien attention à ton taux de vitamine C et adopte une alimentation équilibrée, qui contient suffisamment de protéines, de glucides et de graisses saines. Bien entendu, cela vaut également pour les carnivores.

Pour plus de conseils pour adopter une alimentation saine et bénéfique pour la peau, les os et les muscles, jette un œil ici :

Plus de conseils

Collagène : notre conclusion

  • Le collagène est une protéine que notre corps peut fabriquer par lui-même.
  • Il veille à la tonicité, à l’élasticité et à la fermeté de nos tissus conjonctifs.
  • Les fibres de collagène forment une barrière dans les tissus, qui raffermit la peau, renforce nos os et assouplit nos articulations.
  • La production de collagène diminue à partir de 25 ans : des rides apparaissent sur la peau et l’appareil locomoteur s’affaiblit.
  • Il est possible de ralentir le processus de dégradation du collagène en adoptant un mode de vie sain, mais on ne peut pas l’empêcher.
  • En prévention, on peut adopter une alimentation riche en vitamines, éviter les rayons UV et la pollution ainsi que renoncer à la nicotine.
  • Certains aliments d’origine animale contiennent du collagène, comme la peau, les os et les morceaux de viande riches en fibres, ainsi que le poisson et les œufs.
Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • (1)Sara Sibilla1 et. al. (2015): An Overview of the Beneficial Effects of Hydrolysed Collagen as a Nutraceutical on Skin Properties: Scientific Background and Clinical Studies

    https://benthamopen.com/contents/pdf/TONUTRAJ/TONUTRAJ-8-29.pdf

     

  • (2) James P Lugo et. al. (2013): Undenatured type II collagen (UC-II®) for joint support: a randomized, double-blind, placebo-controlled study in healthy volunteers

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/24153020/

  • (3) Teresa Figures Juher, Estger Bases Perez (2015): An overview of the beneficial effects of hydrolysed collagen intake on joint and bone health and on skin ageing

    https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/26267777/