Lu en 10 min

Prendre des décisions : 8 conseils pour te faciliter la tâche

une femme réfléchit

Se lever ou se rendormir ? Aller faire un footing ou rester sur le canapé à regarder Netflix ? Partir ou rester ? Chaque jour, tu as l’embarras du choix. Avoir de nombreuses options peut être difficile. Lorsqu’il s’agit de décisions importantes comme un déménagement, par exemple, tu veux absolument faire le bon choix. Mais même les petites décisions prises au quotidien, comme décider de vivre plus sainement ou d’être plus actif, peuvent avoir un impact sur la réalisation d’objectifs personnels. Mais ne t’en fais pas ! La prise de décision peut être pratiquée. Dans cet article, nous te livrons nos astuces pour faciliter ta prochaine prise de décision et t’indiquons quel rôle joue ton intuition.

Comment prendre une décision ?

Nous prenons jusqu’à 20 000 décisions par jour. C’est beaucoup ! Bien entendu, elles ne se valent pas toutes. Certaines sont faciles à prendre et n’ont pas un grand impact sur la vie, tandis que d’autres demandent plus de réflexion et impliquent de grands changements. Mais la plupart des décisions sont prises inconsciemment et en un clin d’œil. Et à juste titre : l’automatisation du processus décisionnel présente des avantages sur le plan de l’évolution. Il permet de gagner du temps et de l’énergie. Dans une situation d’urgence, une prise de décision rapide peut être vitale.

Aujourd’hui, tu fais face à plus de choix que jamais. Le monde en ligne offre un large éventail de biens de consommation de toutes sortes qui atterrissent dans ton panier en un seul clic. Il existe également toute une série de nouvelles professions et de nouvelles filières d’études. Comment pourrait-on se décider pour une seule chose ?

Astuce de notre rédaction : tu es à la recherche d’une collation à prendre entre les repas, mais tu n’arrives pas à te décider entre le sain et le délicieux ? Fini les prises de tête, tu peux avoir les deux ! Nos biscuits protéinés sont délicieux, se glissent parfaitement dans ton sac, sont pauvres en sucre et sont pleins d’énergie végétale. Quel parfum préfères-tu : cheesecake aux myrtilles, caramel salé ou pomme-cannelle ? Tu as le choix !

Essayer les cookies protéinés vegan

Pouvoir choisir parmi plusieurs options est un privilège et un signe de liberté. Mais parfois, il peut aussi être difficile de choisir. Parce que lorsque tu décides d’emprunter un certain chemin, tu renonces par là-même aux autres. Certaines personnes ont donc peur de prendre une mauvaise décision et de la regretter par la suite. Mais bonne nouvelle : la prise de décision peut être pratiquée. Avant de te donner quelques conseils pratiques, voyons d’abord si tu dois te fier davantage à ton esprit ou à ton instinct pour faire des choix.

homme qui réfléchir à des formules
@Willie B. Thomas

Intuition vs. raison : quel rôle jouent les émotions dans la prise de décision ?

Lorsque tu dois prendre une décision importante, tu prends généralement ton temps pour faire le tri parmi les arguments pour et contre. Cependant, les décisions complexes rassemblant de nombreux facteurs présentent le risque de se perdre au final. Et c’est là qu’entre en jeu ce qu’on appelle l’intuition.

Tu le sais probablement de par ta propre expérience. Certains l’appellent intuition, d’autres la décrivent comme un picotement dans l’estomac. Un signal corporel qui t’indique si un choix te convient ou non. Le neuroscientifique Antonio Damasio appelle ces signaux des « marqueurs somatiques »1. Selon l’hypothèse des marqueurs somatiques, les personnes intériorisent les expériences émotionnelles dans leur corps. Celles-ci influencent ensuite leurs décisions. Qu’est-ce que cela signifie exactement ?

Tu as associé chaque événement que tu as vécu à certaines émotions et tu les as stockées dans ta mémoire comme étant agréables ou désagréables. Lorsque tu fais face à un choix difficile, tu compares inconsciemment les options qui s’offrent à toi aux expériences antérieures similaires que tu as pu faire. Si ton subconscient reconnaît un scénario similaire, tu le ressens sous la forme d’un certain signal corporel et évalues cette option comme étant bonne ou mauvaise.

Cela signifie-t-il que tu ne dois écouter que ton intuition ? Pas tout à fait. Tout est une question de mélange. Parfois, notre intuition peut aussi être erronée parce que nous n’avons pas encore acquis suffisamment d’expérience dans un certain domaine. Il est donc conseillé de peser le pour et le contre en termes de faits, tout en ne négligeant pas ses propres sentiments.

Pourquoi prendre une décision est-il difficile ?

Toutes les décisions ne sont pas faciles à prendre. C’est certain. La difficulté ou la facilité à faire un choix dépend de plusieurs facteurs, l’un d’entre eux étant le temps dont tu disposes pour te décider. S’agit-il d’une question à court ou à long terme ? Cela dépend aussi du nombre d’options qui s’offrent à toi. Plus les options sont nombreuses, plus la décision est délicate. L’impact qu’aurait cette décision sur ta vie future est également un facteur important.

Mais surtout, une décision difficile se caractérise par le fait que tous les choix que tu puisses faire se valent. Autrement dit : pas un choix n’est meilleur que l’autre. Alors que faire ? Dans ce cas, il est judicieux de te demander ce qui t’importe personnellement. Prendre une décision difficile implique de pouvoir la justifier à soi-même. Cela signifie également que tu assumes l’entière responsabilité de ta décision et que tu façonnes ta vie toi-même. Cela demande du courage et de l’auto-réflexion.

Afin d’avoir une idée plus claire de ce que tu veux vraiment à l’avenir et prendre ainsi de meilleures décisions, il est recommandé d’éviter les erreurs suivantes liées à la prise de décision :

Erreurs typiques liées au fait de prendre des décisions

#1 Tu laisses les autres déterminer tes décisions en répondant à leurs attentes

Commençons par le commencement : on ne peut pas plaire à tout le monde. Cela ne signifie pas que tu devrais cesser de considérer les autres points de vue, les autres votes en faveur d’un point de vue, ni même les autres façons de concevoir les choses, mais que tu devrais avant tout tenir compte de toi-même et de tes besoins. Si tu fondes entièrement tes décisions sur les attentes des autres, il te sera difficile de vivre une vie heureuse.

#2 Tu ignores complètement tes émotions

Si ta raison et tes émotions ne s’accordent pas, tes doutes ne s’apaiseront pas, même après ta prise de décision. Tu n’as pas un bon pressentiment et tu te demandes ce qui se passerait si… Lorsque tu n’es pas sûr, essaie de regarder en toi-même et d’analyser tes sentiments en plus de passer en revue les arguments liés aux faits objectifs. Comment te sens-tu et pourquoi te sens-tu ainsi ?

#3 Tu as une attitude « tout ou rien »

Souvent, il n’est pas nécessaire de choisir un extrême ou l’autre, mais on peut choisir le juste milieu. Demande-toi quel serait ce juste milieu pour toi.

#4 Tu penses que c’est une question « de vie ou de mort »

Si tu accordes une importance disproportionnée à une décision particulière, tu ne te facilites pas la tâche. Bien sûr, certains choix importants peuvent avoir un grand impact sur ta vie. Mais n’oublie pas que tu resteras maître de ta vie aussi après avoir pris cette décision et que tu seras capable d’en prendre encore d’autres à l’avenir.

femme qui fait le V de la victoire
©Westend61

8 conseils à suivre pour t’aider à prendre des décisions

Même si ce n’est pas toujours facile, il est important de finir par prendre une décision une bonne fois pour toutes. Avoir des pensées qui tournent en rond sans fin coûte non seulement beaucoup de temps et d’énergie, mais t’empêche également d’atteindre tes objectifs. Dans le pire des cas, quelqu’un d’autre au sein de ton équipe pourrait finir par prendre une décision à ta place. Voilà pourquoi il est aussi important d’avoir confiance en soi et de prendre ses responsabilités. Continue la lecture de cet article pour découvrir quelles méthodes boostent la confiance en soi et leur mise en œuvre.

#1 Reste fidèle à tes valeurs

Essaie d’agir de manière indépendante et de ne pas te laisser influencer par des facteurs externes. Après tout, c’est toi qui dois vivre avec cette décision et les conséquences qui y sont rattachées. Pour ce faire, définis clairement tes souhaits et tes objectifs, il te sera alors plus facile de prendre la bonne décision. Mais n’oublie pas : dans ce processus de prise de décision, sois honnête avec toi-même.

#2 Change de perspective et essaie quelque chose de nouveau

La plupart des gens choisissent ce qui leur est familier parce que cela leur donne un sentiment de sécurité. Toutefois, emprunter toujours les mêmes chemins ne constitue pas forcément la bonne méthode quand on a une décision à prendre. Sois ouvert à de nouvelles expériences et ose sortir de ta zone de confort. Quiconque fait toujours la même chose et les mêmes choix, ne peut pas se développer davantage. Même si, après coup, ta décision s’avère erronée, elle peut t’ouvrir de nouvelles portes ou te révéler des possibilités auxquelles tu n’avais peut-être pas songé auparavant.

Pour avoir une perspective différente de ton dilemme, demande-toi ce que tu conseillerais à un ami dans une telle situation. Nous voyons souvent les choses plus clairement chez les autres que chez nous-mêmes.

#3 Fais une liste des avantages et des inconvénients liés à cette décision

Plutôt cliché, ces outils ? Pourtant, il y a des moments où avoir une vue d’ensemble peut s’avérer utile, et avoir sous les yeux, noir sur blanc, tous les avantages et les inconvénients liés à une décision peut aider. En outre, une telle liste a pour but de souligner l’utilité et l’efficacité de chaque potentielle décision. Peut-être as-tu négligé un ou deux points ?

Si tu as le même nombre d’arguments pour et contre sur ta liste, tu peux les classer par ordre d’importance. Attribue des notes de un à trois aux différents points, trois signifiant « très important » et un signifiant « moins important ». Additionne ensuite tous les points et vois lesquels de tes arguments pour ou contre l’emportent sur les autres.

#4 Ne perds pas de vue ton objectif

Dans certains cas, prendre des décisions peut sembler désagréable sur le moment ; on ne veut même pas en prendre, mais elles sont nécessaires à la réussite d’un projet.

Disons que ton projet consiste à adopter un mode de vie sain mais tu n’as pas envie de faire l’effort de te préparer tes repas ou de t’atteler à ta séance d’entraînement. Si tu décides de reporter une nouvelle fois ta séance d’entraînement ou de prendre une collation sucrée dans les moments de fringale, tu ne pourras pas atteindre ton objectif à long terme. Parmi les conséquences, tu resteras, entre autres, insatisfait. Un de nos conseils : ne perds pas ton objectif de vue et adapte tes décisions quotidiennes à cet objectif. C’est seulement en suivant ces conseils à la lettre que tu mèneras à bien ton projet.

Astuce de notre rédaction : pour puiser plus d’inspiration pour la préparation de repas sains et équilibrés, consulte notre collection de recettes gratuites. Ta santé le mérite tant !

Découvrir nos recettes fitness

#5 La pratique rend maître

Prendre des décisions peut être pratiqué. Prends conscience des plus petites décisions au quotidien pour faciliter le fait de prendre des décisions difficiles et ainsi entraîner ton « muscle de décision ». Par exemple, décide de te charger de l’organisation d’une soirée entre amis. Ose sortir de ta zone de confort personnelle en traversant les étapes.

#6 N’aie pas peur de prendre les mauvaises décisions

Personne n’est parfait. Faire des erreurs fait partie intégrante de ton développement. N’aie pas peur de prendre une décision qui ne serait pas la bonne, car une décision doit avoir un sens pour toi au moment où tu la prends. Les décisions parfaites n’existent pas. Essaie d’agir en fonction de tes connaissances, de ta conscience et de tes sentiments. Apprends également à te pardonner si ta prise de décision n’était pas optimale et à reconnaître les facteurs qui ont pu y conduire.

#7 Pratique la visualisation

Joue dans ton esprit ce qui se passerait si tu te décidais ainsi et pas autrement. Quels sentiments cette idée déclenche-t-elle en toi ? La visualisation t’aide à mieux évaluer tes propres sentiments et à laisser ton intuition te guider dans la prise de cette décision.

#8 Réduire le stress

Si possible, essaie de ne pas prendre de décisions lorsque tu es stressé. Accorde-toi peut-être une nuit de sommeil avant de prendre ta décision finale le lendemain. Pendant que tu dors, ton subconscient traite des informations complexes qui sont importantes pour prendre une décision. Cette méthode est efficace si l’esprit a rassemblé tous les faits importants à la prise de décision au préalable.

Toutefois, si tu dois prendre une décision rapidement dans une situation stressante, essaie de ne pas te laisser submerger par la situation, inspire profondément et expire lentement avant de faire ton choix.

Prendre des décisions : notre conclusion

  • Tu dois prendre des décisions tous les jours et la plupart du temps, tu le fais en un clin d’œil et inconsciemment.
  • Tes émotions jouent un rôle important dans le fait de faire des choix. En plus des arguments factuels, il peut également être utile de faire confiance à son intuition.
  • Les décisions difficiles se caractérisent par le fait que tous les choix qui se présentent à toi sont bons.
  • Pour prendre la bonne décision, tu devrais être capable de justifier une décision difficile pour toi-même et de découvrir ainsi ce que tu veux vraiment.
  • Une expérience de visualisation, un changement de perspective, une nuit de sommeil ou même une liste classique mettant à plat les avantages et les inconvénients à faire un tel choix peuvent t’aider à prendre une décision.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.
  • 1A. R. Damasio (1996): The somatic marker hypothesis and the possible functions of the prefrontal cortex. In Philosophical Transactions: Biological Sciences. Volume 351, Issue 1346. https://royalsocietypublishing.org/doi/abs/10.1098/rstb.1996.0125

Articles similaires