Lu en 7 min

Le sport à jeun : l’astuce pour brûler les graisses ?

Rédacteur & Coach en fitness
Dominic est journaliste dans les métiers du sport et entraîneur sportif. Il rédige nos articles sur le fitness, et crée également des programmes d'entraînement gratuits pour chacun de tes objectifs.

Tu veux faire du sport à jeun ? Certains sont convaincus des avantages de cette technique et des effets miracles qu’elle a sur le brûlage des graisses. D’autres sont plus prudents en raison des conséquences sur la santé et sur la déconstruction des muscles. Nous t’expliquons ce qu’il en est, et sur quels points il faut rester vigilant(e).

On se réveille, on se lève, et on se glisse dans ses vêtements de sport sans même réfléchir. Et hop, c’est parti pour le work-out ou même pour une petite course d’endurance. Et là tu te dis « Mais c’est complètement fou ! », non ? Voici les avantages et les inconvénients du sport à jeun.

Sommaire

  1. L’apport énergétique : comment ça marche ?
  2. Ce qu’il se passe quand on s’entraîne le ventre vide
  3. Inconvénients et avantages
  4. Petits conseils pour le sport à jeun
  5. Notre bilan

L’apport énergétique : comment ça marche ?

Vieux, jeune, femme, homme, mince, gros, entraînée, pas entraîné… Pas d’importance : quand il s’agit d’apport en énergie, tout organisme fonctionne de la même façon. La seule différence ? Le traitement de l’énergie issue de l’alimentation ne fonctionne pas aussi efficacement d’une personne à l’autre.

Mais comment fonctionne l’apport énergétique et quel est le rapport avec le sujet ?


Dès que tu t’entraînes, ton corps utilise 3 différentes réserves d’énergie pour garantir tes performances. Quand aucune de ces réserves n’est à disposition, alors le corps peut compter sur une 4ème réserve en cas d’urgence :

Les réserves de phosphate : elles sont la première réserve mise à disposition de l’organisme. Elles se séparent en adénosine triphosphate (ATP) et en créatine phosphate (CP). Malheureusement, ces réserves sont très petites et se vident donc rapidement. Elles sont très importantes notamment pour les sprinteurs et les sportifs de force, afin de garantir leurs performances maximales.

Les réserves de glycogène : on entend par glycogène la forme stockée des glucides. La production d’énergie grâce aux glucides est appelée la glycolyse. Les réserves de glycogène sont mises à disposition de notre corps sous forme suffisante après 10 secondes. On fait ici la différence entre glycolyse anaérobie, quand l’oxygène n’est pas utilisé pour produire l’énergie (pour des efforts courts et intenses comme le training HIIT), et glycolyse aérobie, quand l’oxygène est utilisé (pour des sports d’endurance).

Les réserves de lipides : eh oui, les acides gras également sont sollicités dès que tu commences à t’entraîner. Le temps que les lipides stockés soient transformés en énergie pour le training est un peu plus long en comparaison. Raison pour laquelle les réserves de lipides ne sont pas très efficaces pour une production d’énergie rapide. En revanche, pour des séances d’endurance de plus de 20 minutes, ces réserves sont les sources d’énergie les plus efficaces, car elles sont relativement grandes. Cette forme de production d’énergie est appelée oxydation des acides gras.

Les protéines : le dernier recours. Quand toutes les réserves sont à plat, ton corps compte sur les protéines pour produire de l’énergie. Pour se faire, ton organisme utilise ta masse musculaire et commence donc à lentement la déconstruire.

Notre conseil : pour de la force rapide et une super source d’énergie, la créatine est très importante. Comme elle est seulement contenue dans la viande, tu peux également compléter ton alimentation normale avec nos gélules de créatine pour un dosage facile et rapide.

Découvrir nos gélules de créatine

Ce qu’il se passe quand on s’entraîne le ventre vide

Dès que tu commences à faire du sport, ton corps produit de l’énergie en suivant un schéma précis. Les 3 premières réserves d’énergie sont activées en même temps mais mises à disposition après une durée variable. Dans les premières secondes, ton corps utilise la réserve de créatine pour un effort court et intense (par exemple les premiers mètres d’un sprint ou en entraînement en force). Pour des sprints plus longs ou un training HIIT, les réserves de glycogène prennent le relais, sans utiliser d’oxygène. Cela crée en revanche du lactate, qui est la cause de la suracidification des muscles. Raison pourquoi tu ne peux, par exemple, plus tenir le coup après un sprint de 200 mètres maximum.

Pour une séance de sport plus longue, comme la course à pied, le vélo ou le cardio, l’intensité est moindre. Ici, l’organisme se concentre sur les réserves de glycogène en utilisant l’oxygène afin de pouvoir continuer bien plus longtemps son activité. Les réserves de graisses mettent relativement de temps avant de pouvoir être utilisées mais livrent de l’énergie longtemps et de façon constante.

Afin de pouvoir transformer les graisses en énergie, ton corps a besoin d’avoir des glucides à disposition. Et généralement tes réserves suffisent pour ce faire mais il est tout de même une bonne idée de manger un petit quelque chose avant le training.

Dès que tu t’entraînes le vendre vide, ton organisme a moins voire pas de glucides à disposition. Il a donc besoin de tirer l’énergie des graisses. Sauf qu’il a quand même besoin des glucides, au risque de tirer son énergie des protéines de tes muscles parce qu’il n’arrive pas à transformer correctement les graisses. Ainsi, ton organisme déconstruit en partie tes muscles, mais apprend également à utiliser efficacement les acides gras libres dans tes muscles.

Groupe faisant du jogging
©vgajic

Tu ne veux pas que tes muscles se désagrègent ? Alors tu peux compter sur nos BCAAs.

Ils sont essentiels pour ta musculature. On comprend par BCAA les trois acides aminés essentiels : leucine, isoleucine et valine, que ton corps ne peut produire lui-même. Ainsi, il faut pouvoir apporter ces acides aminés en ciblant ton alimentation ou avec des gélules de BCAA en complément.

Ces gélules te fournissent des BCAAs disponibles, c’est-à-dire que ton corps n’a pas besoin de tirer les protéines de tes muscles quand tes réserves de glucides sont vides vers la fin d’une séance. Au lieu de ça, il tire son énergie des BCAA contenus dans les gélules.

Découvrir nos BCAAs vegan

 

Comment savoir que mes réserves de glycogène sont vides ?

Dur de savoir si tes réserves sont complètement vides quand tu te lèves tôt le matin pour t’entraîner le ventre vide. Tout va dépendre de ce que tu as mangé le jour et le soir d’avant.

Si le soir d’avant tu as fait une pasta party, alors les réserves de glycogène seront encore bien remplies le lendemain matin. En revanche si tu as mangé peu de glucides la veille, il est fort probable que tes réserves se soient vidées.

 

Inconvénients et avantages

Les avantages de s’entraîner à jeun sont de taille. En cas de training à jeun régulier, le corps apprend à utiliser plus rapidement et plus efficacement les réserves de graisses. Plutôt utile pour la perte de poids.

Faire du jogging l’estomac vide, notamment, peut aider ton corps à se préparer pour des longues courses et ainsi améliorer la production d’énergie à partir des réserves de graisses à disposition. Il apprend donc à mieux utiliser les sources d’énergie disponibles afin que les stocks se vident plus lentement.

Bien sûr, cela ne signifie en aucun cas que tes poignées d’amour vont automatiquement fondre. Pour la production d’énergie, la première chose utilisée est les acides gras libres de tes muscles.

Il est bon de retenir tout de même que si tu fais du sport à jeun, tu ne pourras pas utiliser à 100 % ton potentiel de performances. Raison pour laquelle il est difficile d’améliorer efficacement ses performances avec des réserves de glycogène vides.

S’entraîner l’estomac vide peut en effet être contre-productif si tu souhaites perdre du poids. Le sport à jeun entraîne souvent de grosses fringales. Et si à ce moment là tu manges plus que ce que tu n’as dépensé au sport, tu vas finir par prendre du poids au lieu d’en perdre. Comme ta séance est moins intense que si tu avais pris un petit-déjeuner ou un snack avant le sport, tu brûles finalement moins de calories.

Femme se cachant sous la couette
©StudioFirma

 

Petits conseils pour le sport à jeun

Pour commencer, ce type de training n’est pas adapté à tout le monde. Certaines personnes souffrent de problèmes de circulation juste après le réveil. Dans quel cas, faire du jogging ou du sport en force à jeun n’est vraiment pas une bonne idée.

En revanche, il est conseillé de manger un petit quelque chose au petit-déjeuner et de boire suffisamment. Rien qu’une banane, une Barre paléo et un verre d’eau feront une différence considérable sur tes performances.

Autre option : tu peux boire un shake de notre délicieuse Protéine bio au petit-déjeuner. Ainsi, tu obtiens quelques glucides pour ton training tout en stockant des protéines de qualité. Résultat : tu évites d’être en hypoglycémie et de subir les énormes fringales qui en découlent.

En savoir plus sur la Protéine bio

 

Tout est question d’équilibre

Tu veux améliorer tes performances mais aussi t’entraîner pour brûler les graisses ? Dans ce cas tu peux, par exemple, t’entraîner deux fois par semaines après le petit-déjeuner, avec des réserves de glycogène pleines, et une fois par semaine le ventre vide. Ainsi tu as suffisamment la possibilité de tirer tout ton potentiel et d’améliorer tes performances tout en faisant fondre le gras.

 

Notre bilan

Le sport à jeun n’est pas adapté à tout le monde. Voici donc un petit aperçu des avantages et des inconvénients :

    • L’entraînement à jeun favorise l’utilisation des graisses comme source d’énergie.
    • Ne t’attends pas à des performances incroyables pendant un training sans avoir mangé.
    • Ce n’est que partiellement adapté à la perte de poids.
    • Peut conduire à de grosses fringales.
    • Peut causer des problèmes de circulation.

 

Sources de l'article
Notre équipe de rédaction foodspring est une équipe de spécialistes en nutrition et en sport. Nous nous basons sur des études scientifiques pour étoffer chacun de nos articles. Si tu souhaites en savoir plus, n'hésite pas à lire notre politique éditoriale.

Articles similaires